PARTIE 1 = Faut il prendre l'actualité au sérieux ?

Je pensais que certains avaient compris ma position. Mavrick il arrive dans son cesna modifié par son beau frère de génie, il dérape un peu à droite, il contourne le S-400 russe considéré par certains comme le meilleur anti défense au monde, dans le top 5 dans à peu près tous les classements... donc Mavrick, il est peinard, il sourit béatement, cest important, il bouge la queue de son Cesna euh avec juste un petit doigt, avec une techno furtive qui fait que il est invisible... pof, au trois quart arrière droit, quand c est tout bien aligné, il lache une grenade et tire une rafale d'un M16, le S-400, lui il explose direct et c'est la victoire du camp du bien qui nous permet de nous reposer en paix... buuuuuuuut !!!!

Putain Mavrick, il a assuré. Il va pouvoir aller se faire secouer le jonc par Madame Mavrick (blonde of course) fière de son super héros de mari qui la trompe jamais et risque sa vie pour défendre son pays (sauf que justement, c'est pas son pays qu'il défend, mais le dernier deal des banquiers... passons)

Les gars, les médias des deux cotés nous racontent des histoires à dormir debout. L'Ukraine est gérée par des criminels de guerre. Elle est idolatrée alors que c'est un trou du cul du monde qui pue depuis un siècle entre son sacrifice par les Russes, puis le virage nazi et enfin oligarchique à base de traffics immondes en tout genre...

Je prend le parti Russe car la Russie devient par polarité inverse le Mal. Ce qui est exagéré. L'occident chie plus de mal actuellement dans son sillage que la Russie qui veut commercer ou voulait... car désormais, on créé deux blocs mondiaux pour se faire un petit match entre armées

J'ai vraiment du mal à imaginer que Putin ne joue pas la partie du double bloc. Il peut raser l'Ukraine à chaque instant, en mode mavrick. Au lieu de cela, il fait durer à l'infini le game

A part en déconner tellement les news sont grossières, polarisées, débiles, je vois pas trop quoi faire
Lu 285 fois Dernière modification le mercredi, 01 novembre 2023 00:20

Voir tous les articles de