Mon challenge des dix prochaines années en survie en tribu : la céréale pour 100 humains sans retourner au Moyen Age !

Aujourd'hui, la top priorité, c'est d'apprendre ou réapprendre à survivre en tribu. Dans des conditions modernes.

Ce qui me frappe quand je regarde les vidéos de tous les couples qui tentent des trucs au Canada, Alaska ou autres, c'est qu'il passe leur temps à semer, récolter, stocker, consommer des calories. La seule différence avec le Moyen Age, c'est qu'il y a des caméras et une activité youtube. Sinon, ils sont toujours dans le même business modèle qu'avant. Une calorie consommée et investie rapporte à peine plus qu'une calorie. L'humanité a stagné plus de 1000 ans avec ce modèle.

Il ne m'intéresse absolument pas. J'ai envie de faire autre chose que de consacrer 100% de mon énergie à la survie. 

Une expérience que je vais aller visiter quand le corona joke se calmera, c'est Punta Mona.

Hier, ils ont publié ceci sur leur instagram

If there’s been a silver lining to this Covid crisis at Punta Mona, it’s been our ability to focus our attention on our farm and our goal of being self-sustaining. With long seasons of hosting workshops and guests, our farm is often unable to keep up.

While we enjoy supporting other local farms with our business, we’re also proud to be growing a lot more of our own food. 

We’re proud to say that over half of the food we’ve been eating over the last four months has been from the farm, and most of our offsite purchases are bulk grains and beans. This renewed attention and the dedication of our farm managers Rob and Celia have inspired us to continue prioritizing our gardens and food production. 

We’re excited to welcome people back to Punta Mona and show them what we’re up to, and we invite everyone to get involved while they’re here.????

Visit our website to learn more about what’s growing in our farm!

 

Donc en clair, ils sont contents et estiment que c'est une belle avancée... que de parvenir à vivre à hauteur de 50% de leur ferme. 50%....

Si un accident arrive après 2034, on ne peut pas jouer à survivre à 50%...

Mon challenge des dix prochaines années va être de trouver des solutions pour atteindre 100%.

Et sur mon chemin, il y a cet épineux problème que Punta Mona évoque... la production de céréales, qui nourrit l'homme et les poules qui fabriquent les protéines.

J'ai essayé au Costa Rica il y a 7 ans. Quand j'ai vu le cauchemar de la récolte du maïs à la main puis de le donner aux poules, l'immense perte de temps et d'énergie, j'ai mis le hola rapidement.

Certes, le maïs est une plante tropicale d'Amérique Centrale à l'origine. Ca pousse comme de l'ortie en France. Aucun effort.

Mais comment gérer ensuite le process sur une petite échelle pour 100 humains environ sans retomber en esclavagisme Moyen ageux du R.O.I. agricole défectueux ?

J'ai 10 ans pour élaborer une solution et la pratiquer.

Charles

 

Lu 259 fois Dernière modification le mardi, 04 août 2020 12:49

Voir tous les articles de