L'amour des animaux et de la vie pour aider le développement de l'homme face à son karma est infini

Quand on sait lire les signaux de la matrice en temps réel, rapidement, on comprend l'amour infini de l'univers qui complote pour aider nous, petits hommes crapahutant sur la planète terre, à nous élever et nous libérer du karma transgénérationnel qui nous assomme avec une certaine violence.

Ha il n'est pas facile tous les jours d'être un humain.

Nous sommes coupés de la source, dans le cadre d'un flash effaçant notre lien au moment de la naissance. C'est la règle du jeu première avec le fait que notre aura est inviolable.

Je vais vous raconter une histoire aujourd'hui qui illustre bien que derrière les apparences parfois décourageantes existent toujours les forces d'aide.

J'ai perdu 2000 fois confiance dans ma vie en ces forces. Et pourtant, elles n'ont jamais cessé d'intervenir.

Commençons...

Je suis marié avec une femme née d'un père chinois et d'une mère thaie.

Le père est mort pas longtemps après sa naissance et sa mère l'a abandonné à sa soeur, donc la tante de ma femme, car elle ne voulait pas de sa fille et n'a jamais changé d'avis. Puis elle est morte également.

Ma femme est orpheline et a connu des hauts et des bas assez violents. Je vous rappelle qu'il y a eu un krach du système bancaire en 1997 en Thaïlande, le gouvernement ayant envoyé se faire foutre les élites mondiales. Ma femme avait 9 ans. Pendant 5 ans, la Thaïlande a galéré méchamment en mode survie.

Quand je l'ai rencontré en 2014, il y avait une pépite en elle que j'ai cerné dès les premières heures, un accès à l'innocence et une communication honnête de ses émotions (ce qui est très très rare pour une femme qui généralement chiale quand elle est en colère et hurle quand en fait elle est triste... et là, c'est juste pour la démo car bien souvent, la complexité et l'incapacité à exprimer ce qui se passe en elles va bien au delà...)

Mais elle était pétée. Une vie trop dure. Insupportable. Sans compter son accident de scooter où elle a choisi de sacrifier sa vie au lieu de celle de la crétine égoîste qui a conduit n'importe comment.

J'ai misé sur elle car je me suis dit que les ingrédients dont j'avais besoin étaient là.

5 ans plus tard...

Elle s'est stabilisée. Je lui propose alors de remettre en route sa connexion à l'amour.

Je lui explique.

Quand j'étais jeune. J'étais moi même pété, ayant été élevé par deux déchets humains. J'ai échappé de peu grâce à l'amour de ma grand mère à l'asile pour fou.

En 1999, par hasard, j'ai pris un chat à Paris. Il a changé ma vie. Tous les jours, cette bestiole est venue en début d'après midi me réclamer son câlin pendant 15 à 30 minutes. Impossible d'y couper. Je ne savais pas que cela pouvait exister. A 26 ans, je n'avais jamais connu cela ni auprès de ma famille ni auprès de petites amies.

Au bout de plusieurs mois, la machine s'est remise en route en moi. Grâce à ce chat. 

J'ai donc proposé à ma femme qu'elle réapprenne la vie non pas avec moi mais avec notre chat de Bangkok que j'avais pris la même semaine où je l'ai rencontré 5 ans plus tôt. J'avais été le chercher avec elle.

20160917 153446 RichtoneHDR

Ce chat s'est cassé une patte. Je lui ai de sauter sur l'occasion. Prends avec toi dans ta chambre pendant 1 mois et soignes le. Il va t'apprendre l'amour bien mieux que je ne pourrais le faire.

Le chat a passé 6 semaines avec elle. Enfermé dans une chambre.

Et effectivement il lui a appris l'amour.

Puis on l'a relâché avec les 9 autres fauves de la maison et il a accédé au jardin.

Une semaine plus tard, à peine, il disparaissait.

Bing.

Ma femme qui commence à accéder à son trauma d'enfance, à ses couches sensibles dans un cadre protégé, à s'ouvrir se refait allumer par le karma avec la séparation.

J'étais en colère. Je ravive une petite flamme dans un humain en lui et ce putain de transgénérationnel qui vient tout niquer une nouvelle fois...

C'est une définition parfaite de la vie sur terre. Ce combat entre les deux forces.

Et c'est là qu'il ne faut pas perdre la croyance dans l'univers.

Ma femme bien évidemment s'est écroulée avec la disparition de notre chat de Bangkok.

Moi même affecté, cela a entraîné un trade sur le vix qui m'a couté les yeux de la tête.

Trois mois plus tard...

J'ai une connexion particulière avec une des 9 chats que nous avons. C'est une survivor. Elle observe et comprend tout au quart de tour.

Elle assimile les patterns de la vie bien plus vite que les autres.

Sans y faire attention, je l'a fait rentrer dans la chambre de ma femme (nous avons 5 chambres dont des espaces perso).

Semaines en semaines, les choses évoluent assez vite à mon insu ce qui fait qu'au bout de 3 semaines, la nouvelle chatte a remplacé le chat de Bangkok, dort à la même place dans le lit et fonctionne exactement de la même manière que le premier chat... alors qu'elle était 4 mois plus tôt complètement étrangère à ma femme et fonctionnait avec moi totalement différemment.

La magie de la vie.

Le process de guérison de ma femme a pu reprendre... à ma très grande surprise.

Si on m'avait demandé de parier sur le fait qu'un deuxième chat pourrait avoir le même comportement guérisseur que le premier, en moins d'un mois chrono, la réponse est que JAMAIS je n'aurais parié 1$ que c'était possible. On peut éduquer un chien mais pas un chat.

Et pourtant cela a eu lieu.

Les forces de la vie pour nous aider sont tout aussi immenses que ne le sont celles du karma transgénérationnel qui nous pousse vers le bas.

Nous avons le choix. A chaque instant.

Encore faut il savoir lire la matrice et écouter ses messages.

Les animaux sont à notre service.

J'ai une immense gratitude quand je regarde cette chatte exécuter sa mission avec ma femme.

Lorsque nos regards se croisent, il se passe toujours un truc.

Mais ce n'est plus elle que je vois. Ni moi. Ni ma femme.

J'y vois l'univers. La force de l'univers. La face cachée de la vie non matérielle que nous avons tous du mal à appréhender.

La connexion.

Derrière chaque occurence, chaque évènement de vie, il y a une connexion.

Je sais que l'homme n'a pas toujours assez de ressources pour apprécier cette connexion. J'ai vu même pas mal de psy recommander d'arrêter de se croire responsable de tout, que c'était de la toute puissance, qu'après on culpabilisait pour rien.

Ba désolé. Mais j'achète pas leurs théories.

Il n'existe aucun hasard. Tout est connecté de A à Z dans chaque vie de chaque être humain.

Proposer à des gens en souffrance de ne pas croire à la connexion de tout dans du tout, c'est un nier la physique quantique et deux de la bêtise stratégique d'un professionnel de la santé mentale. Comment un humain peut il se réparer si on lui conseille de ne pas croire à la connexion ?

Et nous avons le choix. 

Choisir de voir la lumière, la connexion.

Ou on peut choisir de voir la dark side (ce que j'ai fait des milliers de fois).

Beaucoup se demandent pourquoi je dépense autant de temps avec mes lecteurs. Sans rien monétiser.

Réponse =  la connexion

Peu voit toute l'aide que j'ai reçu en face.

Collaborer avec la matrice est la stratégie la plus rentable qui existe.

Mais pour la matrice, le fric, la productivité, la production, la monétisation, le temps, elle s'en branle complet.

Sa logique, c'est l'amour et la connexion.

Du coup, les humains qui collaborent avec la matrice, j'en connais même pas 10. Car il faut accepter de perdre... du temps, de ne rien gagner, de donner...

Et pourtant, c'est le pactole en bout de piste. La matrice ne paye pas les efforts. Elle ne récompense pas. C'est un process mais à la fin, au bout de nombreuses années, il y a un reward !

Si chaque évènement dans ma vie se connecte, alors je prends mes leçons dix fois plus vite qu'un humain normal. 

Et ma paix intérieure explose. La paix est le deuxième sentiment situé juste dessous l'illumination en terme de fréquences mesurées avec des appareils. Ce que l'argent et tout le reste ne pourra jamais acheter.

Je ne parle pas de la fausse paix de ceux qui se réfugient dans la toute puissance parce qu'ils ne parviennent pas à gérer l'impuissance des évènements. Ces gens dont de nombreux psy, sont faciles à reconnaître. Ils ne dégagent rien. Genre ils acceptent tout sans discuter, en expliquant tout, mais sans rien ressentir...

C'est de la paix fictive. Ces modèles de vie m'ont longtemps égaré. En réalité, en se rapprochant de ces pratiquants, on voit que derrière leur paix toute puissante, la matrice les malmène avec des occurences de vie violentes, des accidents, des relations amoureuses chaotiques, des rapports à l'argent ou au corps catastrophiques, des maladies...

La paix en ressentant via la connexion.

Cette chatte et l'histoire de ma femme m'ont confirmé que c'était la voie que je souhaite suivre.

Charles

Lu 477 fois Dernière modification le mardi, 23 juin 2020 16:46

Voir tous les articles de