Quand on naît dans le mauvais pays

  • Il faut rectifier le tir coûte que coûte ou moisir frustré...
  • Je veux concrétiser en Thaïlande MON mode de vie
  • Ce à quoi je crois, qui me travaille depuis 40 ans les tripes

Chapitre 30 : je sais de moins en moins ce que veut dire monogamie... zut de zut !

 

 

Bon voilà, j'attaque la septième année de liberté sauvage à l'international. J'ai acheté au Costa Rica il y a 7 ans !

Je réfléchissais à un détail parce que je lisais le témoignage d'un mec qui avait rencontré la plus grosse énervée de sa vie au lit, une anglaise.

Et ce français heureux comme jamais au lit, venait de découvrir sur l'ordinateur de madame qu'elle n'avait pas fait que des répertoires de films "maisons" avec lui. Il y avait d'autres répertoires... hahahahaha.

Il la saute une dernière fois et la quitte...

Sérieux, il quitte une énorme chaudière au lit pour aller se branler devant des films de boules et probablement ne jamais retrouver une autre énervée de sa vie entière... tout ça pour une histoire de monogamie et de fidélité !

Faut être con pour agir de la sorte...

C'est là que j'ai compris que je n'étais plus français.

Enfin, j'y suis toujours si je mate mon passeport. Mais après, à l'intérieur, j'ai du muter.

 

J'ai réfléchi aujourd'hui à la life, à ce que je suis devenu...

Et j'ai compris un truc. J'arrive plus bien à prononcer les mots monogamie et fidélité.

Bon, la vérité, je reçois malgré mon âge avancé des propositions de mariage. Vous pourriez penser que mon tiroir caisse motive les démarches de ces jeunes demoiselles.

Mais le fait est que un, il suffit de les voir pour piger qu'il y autre chose. Et deux, surtout, elles ont absolument aucune idée de ce qu'il y a dans mon tiroire caisse, vu qu'elles ne foutent jamais les pieds dans mon appart et qu'ensuite, le seul objet que j'ai du m'acheter en deux ans est une énorme TV de 80 inch.

Traduction, je ne porte que des fringues locales. Aucun signe extérieur de richesse. Pas de montre. Rien.

Dans l'océan très spécial de Bangkok, j'ai avec ce système pu créer des contacts d'une qualité incroyable, les humains sous pression étant plus à même de se lâcher pendant quelques heures pour vivre un peu de tendresse au milieu de la guerre.

Bref, comme j'aime monter des séries répétitives d'évènements très qualitatifs émotionnellement, certaines viennent tâter le terrain pour savoir si par hasard, je ne voudrais pas plus...

 

Là, généralement, j'en pouffe.

Quand tu dis que tu veux plus... je veux dire... tes comment question jalousie (traduisez, j'ai le droit d'aller piner en extérieur combien de fois par mois ? Faut respecter la face en Asie)...

Non parce que sincèrement, enfin soyons sérieux 2 secondes, tu n'as tout de même pas l'ambition secrète de croire que tu vas pouvoir toi toute seule me satisfaire à long terme ?

Tu sais que je refuse de me branler comme un âne devant un film de boule. Donc implicitement si tu m'oublies à cause de tes humeurs et cela va arriver, on le sait toi et moi, obligatoirement, des cartouches vont partir dans ton dos...

 

J'obtiens 3 types de réponse.

Les désespérées...

J'en ai rien à foutre. Le statut de Mia Noy (deuxième femme en Thai) me convient.

Et les jalouses...

Ha non non,  si tu pines une autre, je t'arrache les yeux... si tu m'aimes, tu ne peux pas en vouloir une autre...

Et les malines...

OK si tu vas en sauter une autre, alors moi aussi j'irais me faire sauter

Bon notez bien, c'est la dernière réponse qu'il est impératif de dégager en premier.

Parce que ce genre là, en vérité, ca devient. Je ne suis pas allé me faire sauter alors toi aussi engages toi et fais pareil que moi. Car on le sait une femme happy qui aime, elle ne va pas voir ailleurs alors qu'un homme happy et libre va forcément un jour ou l'autre en sauter une autre, sachant qu'en zone libre à Bangkok, on n'est pas sur une base de une tous les 5 ans, mais plutôt une par quinzaine et encore, si les hormones sont au taquet, une par semaine.

Blague à part...

A force de baiser avec tout le monde, je crois que je sais même plus ce qu'est un couple à la française. Avec les codes moraux et les obligations...

L'absence de mensonges droit dans les yeux. Le choix de l'option du retour sur base (traduisez, vous sortez boire un verre avec un pote pour revenir dans une heure, cela dérape, vous commencez à glisser doucement, vous mettez un peu de carburant dans le bousin... la pente devient plus raide... et vous rentrez dans le lit conjugal au milieu de la nuit, démâté, avec au choix, soit sentir le savon, soit sentir le parfum d'une autre, ce qui, je vous avouerais, m'a toujours perturbé... quelle est le moins pire ?....)

 

Quand on tombe sur une chaudière, sérieux, même si elle prend des coups de bite d'un autre de temps à autre, ca se garde en portefeuille... Un peu de pragmatisme les mecs.

Je vous rappelle les stats du jeu.

Seules 17% des femmes françaises parviennent à jouir avec leur vagin.

Oui, oui 83% soit n'y arrivent pas, jamais, soit doivent se branler. Charmant...

Ensuite, dans les 17%, au moins la moitié sont des classes 3, donc ne parviennent pas à décoller plus d'une fois...

Autant vous dire mes amis qu'on s'emmerde vite.

Bon ne vous inquiétez pas, la morale française a prévu une grande phrase pour gérer cette hypocrite situation : "avec les années, le désir s'émousse, c'est normal..."

Ben voyons !

Et si on disait la vérité qu'avec le poids des années, la farce disparaît et que la réalité fait surface à la place... ?

Mais ce n'est pas fini.

Dans les 7 ou 8% de femmes qui sont en bon état de marche, ce qu'on appelle donc dans notre tribu de hunters d'élite, LES CHAUDIERES, il y a des grosses et des pas belles (traduisez, s'il n'est pas 4h30 tapé du matin et que vous n'avez pas descendu 8 à 10 vodka, il va être difficile de rentrer votre fusil d'assaut dans ce genre de plan... bon après, quand on est à 4 grammes, la beauté intérieure devient tout de suite plus facile à capter HAHAHAHAHA et vous pouvez tamponner en essayant néanmoins de ne pas vous effondrer sur la proie qui est bien souvent dans le même état avancé que vous, sachant que le lendemain, elle sera incapable de vous reconnaître dans la rue car trou noir.... Mais attention, faut rentrer seul à la base et ne surtout pas ramener dans votre tente votre prisonnier de guerre. Sinon au réveil, c'est le choc garanti nécessitant parfois une intervention médicale pour vous réanimer tellement le physique est éloigné du niveau minimum... faut pas rêver les mecs, on accroche pas une princesse à 4h30 du matin en étant incapable d'aligner 2 mots, à moins que vous soyez un génie capable de parler une autre langue que la vôtre à 4 grammes dans le sang. Perso, à vrai dire, j'ai noté une vague performance supérieure en français à l'anglais même si au final, il paraitraît d'après des sources non identifiées et un peu sacartisques, que ma prose est non identifiable passé un certain seuil d'alcool dans le sang...)

Bon revenons au sujet...

Les stats montrent que seules 10% de ces CHAUDIERES parviennent à trouver le bon mâle capable d'exploiter leur potentiel. Ce n'est pas moi qui le dit mais les enquêtes sexuelles que j'ai épuché.

Je suis sérieux avec ces chiffres. C'est le constat opéré par des mecs rétribués par vos impôts qui n'ont que ca à foutre hahahaha !

Il n'y a que 1% d'accouplements sexuels qui marchent vraiment à fond et qui délivrent toute la belle saveur, l'extase. Vous vous imaginez quand je vois des petits français débarquer et me juger en me montrant en exemple leurs couples alors que je sais que c'est de la merde à 99% de certitude. Les pauvres, ils n'ont jamais connu que de la merde toute leur vie et ne suspectent même pas qu'il existe autre chose, l'extase, le contact, l'illimité. Evidemment, ils prennent la merde pour la norme et la réussite. A priori à 65 ans, ils ont fini par percuter... mais il est trop tard !

 

Donc, si on en revient au sujet initial...

Franchement, il faut vraiment être trop con pour foutre à la poubelle un méga coup au lit à 1% de probabilité... tout ça parce qu'il est écrit partout que c'est monogamie ou rien...

C'est contre productif notre moral de blanc !

Vous voulez savoir ce que cela veut dire un hunter d'élite ?

C'est un mec qui sniffe le cul des meufs suffisamment de manière perfectionnée pour se dégoter des CHAUDIERES à répétition. HAHAHAHAHAHA.

Si on considère que 10 à 20% des femmes en bon état de marche, donc qui appartiennent à 7 à 8% du stock de femmes multi orgasmes vaginales disponibles sur la market place, donc au final on a entre 0.7% et 1.4% des femmes potentielles, qui sont en capacité de nous plaire, les autres ne nous plaisant pas, et là, je ne parle plus d'avoir un accouplement ultra qualité, mais juste d'avoir une CHAUDIERE qui nous attire, alors je vous laisse calculer la probabilité d'attraper 10 CHAUDIERES en 2 ans par exemple.

Sachant, allez je vais faire bosser vos neurones, qu'il est probable que malgré cette proba très faible de choper 10 CHAUDIERES sur 2 ans, aucune ne rentrera dans la case 1% de l'accouplement qui marche à fond, car il suffit d'une seule CHAUDIERE pour tomber dans la case à 1%. Mais là, avec l'expérience et le nombre, j'en suis arrivé à penser que c'est le destin, donc DIEU qui file le bon os à ronger et qui décide qui y a droit et qui peut se palucher...

Je vous laisse deviner la taille de la marketplace pour avoir une bonne probabilité d'y arriver et le niveau perfectionné du radar qu'il faut !

Si vous arrivez à attraper 10 CHAUDIERES, vous serez considéré comme un des nôtres, 10 évènements à 0.7% / 1.4% de probabilité, c'est du beau boulot. Attention choper une seule CHAUDIERE du top 1% vaut 10 CHAUDIERES normales (encore une fois, seuls 1% des couples s'éclatent à l'éternité au lit). Faut bien faire la différence au niveau de la qualité. UNE CHAUDIERE ne garantit pas l'extase. Juste de s'amuser et de monter dans les tours. Hé Rocco, il n'arrête pas de nous copier et nous piquer des idées pour ses films hahahahaha...

Bref contactez moi si vous affichez un tel score, je vous offre une carte de membre de notre tribu de hunters de Sukhumvit, petit déploiement de l'armée française sur le sol Thaï... Nous ne sommes pas nombreux, mais ultra équipés et très très dangereux. Nous abattons les cibles avec une régularité que seuls les soldats d'élite peuvent soutenir en cadence. Malheureusement, on est en sous effectif. On gagnera jamais la guerre. En face, les usines thaï de production de femmes nous innondent. C'est le vietnam à nouveau les mecs. La quantité brutale et pure qui finit par tout écraser sur son passage, pfffff. On enregistre quelques batailles gagnées, mais on a perdu la guerre... la force des nombres...

Avec l'expérience, j'ai oublié ce qu'étaient les femmes normales nulles au lit ou presque nulles.

C'est ca le plus gros changement.

On est devenu irrécupérable, inadaptable à la société française. Sérieux, il m'arrive régulièrement même si je suis moins actif depuis 6 mois, d'abandonner en pleine action un premier coup quand j'ai fait une erreur de casting. Je tente désormais de ne plus jamais gâcher de cartouches. Que de la CHAUDIERE ou rien !

Que de la CHAUDIERE ou RIEN. Répétez moi ca en boucle.

JE NE BAISE QUE DE LA CHAUDIERE ou rien !

Et répondez moi : OUI SERGENT INSTRUCTEUR DEREEPER

 

Je pense à un français de 50 ans, copain d'un membre de notre tribu, qui a couru derrière une française pendant 3 jours à un stage salsa en Corse. Tous les signaux étaient là et pourtant au bout de 3 jours, la femelle française qui pue lui a sorti qu'elle n'avait pas envie de ça...

"de ça"...

Madame n'a pas envie.

Traduisez. Son putain de vagin ne doit pas fonctionner comme la majorité. Elle n'avait pas envie de jouer la comédie et de simuler... hahahahaha.

Mon interrogation est : pourquoi avoir laissé le mâle lui courir derrière pendant 3 jours ??? Ce n'est pas fair play. Le sexe faible, mes couilles. Elles sont d'une cruauté...

Dans mon monde, si la femme ne veut pas, il ne lui faut pas plus de 5 secondes pour le signifier. Je n'ai plus jamais vu de femmes faire des plans à la con comme cela, piéger les mecs, leur voler du temps, jouer avec comme des jouets, se laisser draguer en sachant pertinemment que c'est non... les balancer après...

Vous savez pourquoi nous ne sommes pas confrontés ? Parce que personne n'attend 3 putains de jour avant de pouvoir niquer. Cela fait belle lurette qu'on a lâché l'affaire, qu'on est parti voir ailleurs et que toutes les femmes de la market place le savent aussi et aucune ne prend le risque de voir partir sa proie...

Les françaises sont les premières à juger. Les premières à interdire à leur mec de partir à Bangkok rencontrer cet électron libre ultra dangereux... DEREEPER je crois qu'il s'appelle...

Blague à part, 50% de tous les mecs que je connais sont interdits de me rencontrer par leurs femmes. Pas folles les guêpes. Je vais tout saloper 5 ans en boulot en une semaine de débandades. Elles savent toutes qu'elles vont devoir relaver le cerveau de leur mec pendant trois plombes derrière pour obtenir la serpillère sur laquelle elles adorent essuyer leurs petits pieds délicats...

J'ai eu beaucoup de compassion pour ce français qui est rentré bredouille. Il était écoeuré et je peux le comprendre. C'est cruel.

C'est le jour et la nuit, sa vie et la nôtre. Il a un physique plus avenant que le mien en plus. C'est ca le paradoxe. Il se démerde mal.

J'ai repensé à mon concept d'allocation géographique, le plus grand secret de la vie. Le plus gros atout de la vie internationale.

Et j'ai aussi pensé que son radar n'était pas assez perfectionné. Une femelle nulle au lit, ca se trace putain.

Evidemment dans la normalité française et le bien pensant, il est interdit de dire ou penser que 83% des femelles sont inutilisables au lit. Vous imaginez cela au pays de l'égalité... dire que les femmes sont totalement inégales génétiquement et culturellement au lit... A mon avis, le mec qui partage ce genre de pensées sur la place publique, il est bon pour la guillotine...

Les mecs, quand on focus son esprit sur le top 17%, je suspecte que la chasse devient plus performante. On finit avec l'expérience par capter le produit qui pue.

Non messieurs, il ne faut pas donner sa chance au produit. Trop dangereux. Le produit est conforme ou part à la poubelle immédiatement. Le mot important dans la phrase précédente, c'est IMMEDIATEMENT...

C'est de la survie car en face, la cruauté est presque systématiquement au RDV !

Lâchez vos films de boule, vos dindes qui grognent, vos mômes, votre job à la con et aller vous éclater au moins une fois dans votre vie les gars !

 

I belong to Bangkok mes amis !

Whaouf Whaouf...

 

Charles Dereeper