Quand on naît dans le mauvais pays

  • Il faut rectifier le tir coûte que coûte ou moisir frustré...
  • Je veux concrétiser en Thaïlande MON mode de vie
  • Ce à quoi je crois, qui me travaille depuis 40 ans les tripes

Chapitre 11 : désamorcer un pétage de durite émotionnelle

 

Quel homme n'a jamais été confronté à un pétage de durite émotionnelle de la part de sa nana ? C'est littéralement insupportable. La plupart du temps, cela n'a aucun sens rationnel en plus.

Au début, j'ai discuté comme tous les mecs. J'ai cherché à comprendre, à expliquer, à analyser, à former.

Mais vous savez tous comme moi que ces approches masculines n'obtiennent à peu près aucun résultat à long terme.

Une femme reste une femme.

Du coup, j'ai décidé de sortir des sentiers battus et j'ai commencé à chercher des solutions innovatrices en testant dans le feu de l'action. Heureusement pour moi, ce genre de situation subit un feu nourri qui ne s'arrête jamais...de quoi mettre en place une courbe d'apprentissage en s'améliorant sur les répétitions...

Je suis très adepte du film UN JOUR SANS FIN où le gars est bloqué dans la même journée et la revit indéfiniment en se reveillant dans un bled paumé de merde. Il teste toutes les combinaisons possibles jusqu'à trouver la bonne... C'est généralement mon mode principal de fonctionnement, tous ces tests...

Un jour, sous le coup d'une bonne inspiration, en l'occurence, plus du tout envie de perdre mon temps ni mon énergie à gérer une énième crise en boucle dont je n'ai absolument rien à foutre, je cherche à abréger en modifiant l'humeur de ma régulière numéro 1.

Alors qu'elle part manifestement en couille (je sais qu'elle est inquiète pour son avenir), je décide de ne pas la rassurer, de ne pas entrer dans son jeu et de monter une opé clandestine type CIA undercover...

Le succès immédiat va transformer littéralement ma gestion des tensions féminines.

Nous sommes donc en pleine tension. Je réponds la phrase suivante que je répète désormais inlassablement avec succès.

Ecoutes, c'est dommage que tu sois dans cet état là (résumé en trois mots de son état émotionnel), parce que moi, je me sens super bien maintenant (un gros mensonge, j'ai juste envie qu'elle arrête de me faire chier le plus vite possible). Je me sens bien parce que je pense à ce jour où tu...

Et là, je sors les 5 meilleurs moments que j'ai vécu avec elle récemment.

Je ne pipote pas. Je ne fais pas de l'a peu près. Je décris précisément 5 moments avec tous les détails et le pourquoi j'ai bien aimé, ce qui m'a touché, ce qui m'a plu. Je lui transmets ainsi du bon jus énergétique.

Je lui mets ca dans sa gueule d'énervée en état de pétage de plomb, calmement, méthodiquement et en un claquement de doigts, le miracle s'accomplit, la crise s'évanouie dans la nature...

Je m'astreins à ne pas dépasser plus de deux fois par mois l'utilisation de cette solution.

Bien sûr, certaines fois, il faut vraiment avoir de la force de caractère pour ne pas rentrer dans le jeu de con qui nous est proposé. Prendre le recul et penser aux 5 meilleurs moments d'une relation alors qu'on a qu'une envie, c'est de lui agrapher la tête sur la porte, evidemment qu'il faut certaines aptitudes et de l'entraînement...

Pourtant avec la pratique, je parviens à désarmorcer à bon compte.