Quand on naît dans le mauvais pays

  • Il faut rectifier le tir coûte que coûte ou moisir frustré...
  • Je veux concrétiser en Thaïlande MON mode de vie
  • Ce à quoi je crois, qui me travaille depuis 40 ans les tripes

Chapitre 10 : 11 coups en deux jours ou l'art suprême du contrôle de la femme par la jalousie

 

Avec les femmes, il y a un truc à abandonner définitivement : la notion de réciprocité. C'est un truc d'hommes. A moins de baiser avec des hommes, il vaut mieux se contenter d'oublier.

L'amitié entre les hommes peut être belle, durable, pure. J'ai rarement vu des femmes amies comme les hommes. Elles se foutent sur la gueule tous les 4 matins pour des conneries superficielles.

Les hommes qui ont un souci entre eux, se font une réunion et règlent généralement le problème. Les femmes tournent autour du pot. Elle ne renvoit pas l'ascenceur et ne tiennent pas leurs engagements.

Surtout, leur logique n'existe pas. Quand elles sont en état de choc émotionnel, imaginons qu'elles souhaitent aller à Lille en partant de Paris, elles commencent par partir à Marseille, font un petit tour à Madrid, puis remontent à Nantes et finissent à Saint Malo en oubliant qu'elles voulaient aller à Lille. Cette image résume bien leur logique en cas d'émotions submergeantes...

Les femmes cherchent la distraction de leurs humeurs avant tout. Elles n'aiment vraiment pas à l'état naturel l'auto analyse et la compréhension de ce qui déconne ou de leur responsabilité. D'une manière générale, la réalité ne les passionne pas.

Tous les mecs que je connais ont fini par péter une durite un jour ou l'autre sur ces comportements irrationnels féminins.

Comme je vous l'ai promis au chapitre 7, j'ai identifié une back door. Manipulé avec doigté, on peut vraiment forcer une femme à négocier ou à baiser... grâce à la jalousie.

J'ai beaucoup étudié les process mentaux des femmes. Elles ne disent jamais clairement les choses bien qu'elles aient l'impression que ce soit très clair. En réalité, il faut avoir bac +18 en interprétation de propos féminins pour piger le message suggéré qu'on a forcément raté en tant que mec.

Ce que j'aime le moins dans tout ça, c'est leur aptitude à savonner les planches pendant des semaines ou des mois, puis une fois qu'elles obtiennent une réaction chez l'homme, elles endossent immédiatement le rôle de victime se plaignant de l'incapacité de l'homme à agir convenablement.

A force de me faire avoir par les mêmes process, j'ai décidé de monter des opérations commandos clandestines sur leur propre mode opératoire. Croyez moi, les femmes ne sont absolument pas préparées à voir un homme manier leur langage à elles, leurs codes sournois. Du coup, leur garde n'est jamais bien haute quand on la joue clandestin, agent CIA.

Si vous rajoutez l'ingrédient fabuleux qu'est la jalousie, la supprématie est à portée de nos doigts (les gros et les petits, bande de cochons...)

La jalousie est vraiment le truc qui rend dingue une femme. Elle est capable de se maîtriser même quand un homme se tort d'amour devant elle. Argent et tout le reste, elle peut résister à la tentation. Mais à la jalousie, là, c'est le déferlement incontrôlable.

Monter une opé clandestine consiste à savonner la planche comme une femme sait si bien le faire, en la rendant jalouse. Le succès ne repose que sur le doigté. Déclencher une crise de jalousie de manière trop brute et c'est l'échec total où on se fait égorger.

Non, ce qu'il faut, c'est être bien sournois à mort... héhéhéhéhé.

Prenons un exemple concret.

L'ingrédient de base de la jalousie, c'est forcément une autre femme. Et il y a intérêt à ce qu'elle soit dangereuse, traduisez méga bonnasse... sur un plan visuel. Le genre de nana qui déclenche une rivière de réactions "elle est très grossière", "elle est vraiment vulgaire celle là"... Quand une femme dit d'une autre qu'elle est vulgaire, vous avez toutes les chances de tomber en réalité sur une méga bonnasse qui donne envie de baiser...

Bref, si vous connaissez ce genre de numéro, appelons la Clémentine, c'est la clef principale. Parce que votre chérie qui a un radar laser GPS dernière génération pour identifier quand vous allez fourrer votre queue dans le mauvais vagin, elle va capter en une demi seconde le danger.

Tout l'art va consister à la faire courir sur le sujet...

Si vous dîtes : ouh là là, elle est superbe aujourd'hui la Clémentine. La vache. Elle en jette.

Perdu. Vous vous faîtes égorger.

Si vous dîtes : ouh là là, la robe de Clémentine la moule comme un gant aujourd'hui.

Là, ce n'est plus Clémentine mais la robe qui est mise en avant. L'honneur est sauf. On peut déclencher de la jalousie sans se faire égorger.

Si vous dîtes : j'ai déjeuné ce midi avec Clémentine. On a bien parlé sur les relations humaines. C'était instructif ! (sous entendu, on a vécu un moment d'intimité, sous entendu, j'ai vécu un moment d'intimité avec une méga bonasse, le cauchemar absolu d'une femme). C'est gagné.

Tout est dans le doigté et le choix des mots. Je ne joue jamais au jeu de la jalousie sans avoir bien calculé mon coup.

Je me souviens un jour avec mon ex femme. J'avais introduit une petite pour un pote qui était plus que coincos dès lors qu'il s'agissait d'aller au charbon. J'avais le numéro de tèl de la petite qui m'appelait pour avoir des news de son Jules... La petite en question était dangereuse. Mon ex femme était monté au créneau d'une manière assez violente. Grosso modo, il fallait que je signe la reddition immédiate et que j'efface le numéro sans jamais plus causer. Je l'ai fait comme un con. A l'époque, je n'avais pas d'expérience et je ne comprenais rien aux femmes et au fait que je n'avais pas le pouvoir. Je pensais comme un innocent que mon comportement avait insécurisé ma femme chérie et je faisais en sorte d'être un gentil toutou. Putain, ca serait aujourd'hui, je l'aurais fait danser rien que pour avoir osé demander une reddition totale.

Ce que je veux dire, c'est que bien souvent, ce sont les femmes elle mêmes qui nous indiquent quelle est la bonne femme qui va servir à les rendre jalouse.

En tant qu'homme, on joue gagnant à tous les coups. En effet, les femmes sont plutôt rares à baiser à la va vite dans le vide. Quand elles commencent à nous tromper, c'est qu'il y a un problème majeur dans le couple. Alors que nous les hommes, on peut tromper et oublier une heure plus tard ce qu'on a fait, sans jamais faillir dans nos sentiments amoureux pour notre chérie.

Si une femme commene à agiter le spectre de la jalousie, franchement, il n'y a pas de quoi avoir peur. Elle le mettra que rarement à exécution. Et si elle le met, encore une fois, c'est que le couple est mort. Sinon, elle s'y refusera. Le maillon faible des couples reste l'homme. Et les femmes le sentent bien. Ce qui fait que la jalousie est un très bon outil.

Quand on tient à une femme, il n'est pas aisé d'agiter une crise de jalousie. Pourtant, c'est vital. Perso, je pense qu'une bonne piqure de jalousie par mois suffit à stabiliser un couple en notre faveur.

Provoquer de la jalousie avec une femme dont on a rien à faire est franchement un jeu marrant et ludique. Piloter la même opération quand un attachement et de la tendresse ou de l'amour sont présents, c'est plus compliqué, mais il faut absolument le faire sans craquer.

Je l'ai fait avec mon cygne noir qui dérivait et qui avait besoin d'une petite reprise en main.

Pour sa défense, elle pétait un plomb sur moi et paniquait. Toute sa vie, grâce à sa poitrine incroyable qui a du rendre fou les hommes, elle a contrôlé sa vie amoureuse. Jusqu'au jour où elle est tombé sur le diable, votre serviteur actuel en cours de rédaction de ses mémoires. C'était une classe 4 qui était largement sous exploitée avec un ou maxi deux orgasmes. J'ai rectifié rapidement le tir pour lui montrer que 5, puis 10, c'était désormais la norme. Elle était égarée la pauvre. Elle avait besoin d'être recadrée...

Ensuite, du fait que nous sommes totalement compatibles sur de nombreux plans, ce qu'elle n'avait jamais connu avant, ça l'a littéralement stressé à un haut niveau. Elle a adopté donc un comportement qui arrangeait mes affaires de polygamie même si je trouvais ça désagréable. Elle passait une semaine à dix jours à la maison puis disparaissait 10 jours à deux semaines.

En outre, elle a tout fait pour que je me calme. Et je me suis calmé en devenant indifférent. C'est une dysfonctionnelle qui a besoin d'une asymétrie, c'est à dire que comme de nombreuses femmes, elle a envie de galoper en croyant à un homme qui ne croit pas en elle. Dès qu'elle sent que l'homme la poursuit, elle détale.

Bref tout ça a commencé à me faire chier et j'ai du me résoudre à utiliser mon arme de guerre favorite, pour remettre à l'endroit tout ce merdier.

J'ai fait deux piqures... La première, je ne suis pas peu fier de moi, j'ai monté une opé undercover d'un vice absolu qui a fonctionné à merveille.

En Thaïlande, on utilise tous une messagerie de type Whatsapp, un truc japonais qui s'appelle LINE. En effet, ce n'est pas comme en France ou on s'envoit des SMS. Tout passe par internet ici. Sur LINE, il y a un système de home page où on publie des photos. Je crois de mémoire que j'ai posté 250 photos. Depuis quelques mois, j'étais à l'arrêt sans avoir posté de news. Forcément, avec deux régulières plus les satellites, plus le speed queuting, j'étais fortement occupé.

J'ai calculé que j'allais poster quelques photos nouvelles, ce qui allait entraîner pas mal de réactions féminines, ce que ne manquerait pas de voir mon cygne noir, dont le radar est tout aussi performant que les radars standards installés chez toutes les femmes. Quand elle allait découvrir qu'elle était loin d'être la seule femelle de la gallerie, je me suis dit que la charge de jalousie serait correcte.

Le plan a marché au delà de mes espérances, car une dizaine de femmes sont venues commentées. Immédiatement a rappliqué mon cygne noir dont le premier mot fut :

Faut qu'on parle toi et moi !

Ah bon je n'ai aucune idée de quoi tu veux parler...

Car j'ai oublié de préciser. Déclencher une crise sournoise de jalousie, si c'est bien réalisé (traduction, impossibilité de se faire attraper les mains dans le pot de confiture, donc de se faire égorger sur le champ), exige derrière de nier pendant plusieurs jours de manière à faire monter la pression et endosser à notre tour le rôle de victime persécutée.

C'est très important à manoeuvrer ces choses là.

La séquence est JALOUSIE - DECANTATION NEGATION - VICTIME - NEGOCIATION FAVORABLE.

Le but est que la femme s'énerve avec la jalousie jusqu'à ce qu'elle me saute à la gorge avec un dossier à charge trop faible. Du coup, alors même que je suis à l'origine du process, que j'ai donc savonné la planche méthodiquement en lousdé, je peux faire la victime d'une persécution et plaider non coupable.

La femme se retrouve coincée. Elle a explosé de colère sans assez d'éléments pour se justifier. Quand elle s'en rend compte, elle veut se faire pardonner de sa réaction. Parce que de mon côté, je n'ai plus qu'à dire calmement sans pouffer de rire :

Ne crois tu pas que tu as exagéré un peu trop là ??? Hein ???? Mets toi à ma place. Qu'est ce que je dois en penser ?

Et c'est là que la négociation peut démarrer et qu'on peut obtenir ce qu'on veut en tant qu'homme.

C'est ça mon piège favori.

Je l'ai créé en les observant ces garces. Combien de fois, je les ai vu me manipuler ou manipuler mes potes en montant inconsciemment un petit circuit touristique de ce genre.

Désormais, je suis un vrai voyou dans le domaine.

Ce qu'il y a de bien avec la jalousie en plus, c'est qu'il suffit d'un rien pour que la femme prenne conscience que son homme la veut toujours et hop, elle écarte les pattes mécaniquement, ce qui donne lieu à des réconciliations sportives intenses ! C'est tout bénèf ! On est victime et on a le droit à une récompense ! Nickel. Du grand art. C'est ma plus belle création à Bangkok.

Mon cygne noir a eu besoin de deux piqures.

La deuxième fut vraiment la bonne.

Elle m'a écrit en 4 jours plus de messages qu'en deux mois et demi réuni. J'ai su que j'allais toucher le pactole dans la phase de DECANTATION MISE SOUS PRESSION.

Derrière, elle a déboulé comme une folle à l'appart. J'avais prévu de faire le gros dur. J'ai tenu...

...5 minutes

5 pauvres petites minutes avant de lui sauter dessus. Quel guerrier je fais... ultra résistant et impossible à corrompre...

La gamine (le nom de code du cygne noir) était dans un tel état, qu'on a vécu un moment unique dans ma vie. On a passé une journée entière à des galipettes. 7 cartouches en 24h. Le lendemain, on a enchaîné avec 4 cartouches de plus. De son côté, elle est montée à 35 orgasmes. La crise de jalousie a créé un appel d'air qui a tout avalé sur son chemin.

Moi qui suis censé ne pas dépasser deux coups par jour, j'ai découvert qu'une femelle sur terre était capable de m'allumer 7 fois d'affilée. La majorité de mes potes ont vécu des scènes similaires dans leur jeunesse. Dereeper, lui, tape les 7 coups pour la première fois de sa vie à 40 ans, alors que la machine n'est plus très fraîche.

Merci JALOUSIE, la plus belle invention de dieu pour les hommes !

Avec l'audi R8...