Réparer sa vie en dépassant 5 épreuves pour être certain de s'éclater AVANT la retraite... ou prendre le risque de se rater... au choix !

J'ai reçu beaucoup de demandes depuis deux ou trois ans. Pas des demandes à problématiques personnelles. Souvent, des traders et des entrepreneurs ou des candidats à l'enrichissement, éberlués par leurs forces de frottement, ne parvenant pas à concrétiser leurs rêves, sabotant, subissant un pseudo hasard répétitif ou compensant leur succès par des moyens nocifs ou des sommatisations sans pouvoir reprendre le contrôle.

De par mes éditos donc, je suis au contact et je résonne avec des gens qui bougent, qui grimpent ou qui veulent le faire. Je n'ai pas la même clientèle que les psy qui réparent les cassés du système karmique, même si au final, je ne sais pas si on peut faire une différence entre un cassé inadapté et un cassé adapté...

Quand je parle de demandes, j'en suis à plusieurs milliers de témoignages et de cas de figures.

Sans compter qu'avant depuis mes 18 ans, j'ai dévoré biographies et témoignages de vie publiques. Les fictions m'ont très vite lassé. J'avais et j'ai besoin de réel. Par exemple, je trace depuis 10 ans ce que j'appelle ma liste A players. 500 mâles et femelles alpha niveau mondial, dans tous les domaines. Pour voir si le succès reconnu par la société modifie ou non les patterns que nous devons tous traverser tôt ou tard, tôt étant le mieux... La réponse est facile. Il suffit de regarder les égarements de la vie amoureuse de Brad Pitt pour piger que argent célébrité et beauté n'aide pas à concrétiser ce qui compte le plus au fond. Il y a 2 jours, la femme de John Travolta est décédée à 57 ans. Après qu'ils aient perdu ensemble un enfant de l'âge de 9 ans il y a déjà une décennie... John Travolta a toujours figuré depuis 10 ans sur ma liste des A players à souci souterrain. Que sa femme décède aussi jeune m'a montré une énième fois ce dont je vais parler à la fin de cet édito, des cycles long terme inéluctablement répétitifs si on n'intervient pas

Dans cet édito, je vais en fait exposer la réponse que j'aurais aimé obtenir au lieu de devoir moi même la formuler après 3 ans de recherches.

 

Premier principe

Un psy médian peut développer un pôle de compétence utile à notre parcours. Mais il restera mauvais dans les autres domaines. Donc il est impossible d'écouter ce qui sort de sa bouche dès lors qu'il s'aventure en dehors de son champ de compétence.

La plupart des psys franchissent cette ligne rouge en permanence. Ce qui fait perdre un temps considérable. Ils refusent d'admettre qu'ils ne savent pas et pensent savoir toujours plus que leurs clients.

Enfin, les psy sont tous en cours d'évolution perso eux mêmes. Ils sont en retard, désintéressés dans des séances, se trompent, n'ont pas envie d'apprendre et progresser ou alors à un tout petit niveau, plantent, tiennent pas leurs promesses, amorcent des ruptures... bref, ce sont des humains.

Le souci, c'est qu'on a besoin de croire en eux pour nous ouvrir et nous réparer. C'est la le dilemme...

 

Deuxième principe

Aucun psy n'a jamais prouvé qu'il pouvait fonctionner dans le monde compétitif des humains. Ils excercent tous à la marge de la société. Aucun ne devient sportif de haut niveau, trader, chirurgien, militaire... j'en passe de toutes ces activités ou le bullshit ne peut pas remplacer une exécution parfaite dans des conditions stressantes au prix de conséquences si fâcheuses que seuls les humains qui ne tremblent pas dans l'action s'aventurent à pratiquer.

Donc perso, j'ai un souci avec la finalité des idées des psy. Le monde ne tourne pas comme leurs théories qu'ils pratiquent dans leur vie perso. Je ne dis nullement qu'ils valent rien. Je dis juste qu'ils ont un domaine de compétence pour réparer chacun un type de problème des humains mais que tout ce qu'il y a autour de ce domaine de compétence ne vaut pas grand chose dans la réalité de notre monde. Chaque trader, chaque entrepreneur, chaque homme qui avance et construit doit toujours garder conscience de cet état de fait. On consomme les compétences d'un psy mais on ne lui remet pas les clefs de notre pouvoir personnel. Il existe certes des hommes de qualité exceptionnelle, mais en moyenne, il est illusoire de tabler sur le fait qu'on en rencontre un...

 

Troisième principe

Pour un fonctionnement optimal dans la vie, un homme doit développer trois tribus distinctes. Une tribu business pour rester au contact de la meute et survivre économiquement dans de bonnes conditions. Une tribu de dev perso et d'exploration. On boxe dans la tranchée ensemble. On se partage nos observations. Et une tribu amicale pour vivre. La taille de ces tribus ? Personne, j'ai besoin d'au moins 10 personnes mini dans chacun des 3 domaines. Objectif Eco m'a apporté tous ces liens qui n'ont pas de prix. Certes, je ne suis pas un as du marketing ni un gros vendeur de formations à 100K par mois. Mais j'ai mes 3 tribus pleines ce que les marketeurs n'auront jamais avec leurs systèmes de vente et leurs conceptions. Seul, je ne crois pas que quelqu'un puisse avoir la moindre chance sur cette terre. La survie de l'homme dans l'histoire a toujours eu lieu grâce à son aptitude à se regrouper. Avec la nouvelle énergie sur terre qui arrive, les hommes seuls se feront tous rattraper par la matrice et les occurrences, car c'est uniquement face au précipice que nous prenons les décisions qu'habituellement nous repoussons. Dieu sait si j'aurais stagné comme tout le monde avec un sommeil normal.

 

Quatrième principe

Il existe basiquement 5 problèmes de vie que nous devons tous réparer à un moment ou à un autre. Il y a donc besoin de 5 psys différents, oeuvrant en parallèle et parfois en même temps. En fonction de nos cycles de vie. Cela doit exister régulièrement, mais je n'ai par exemple jamais rencontré quelqu'un qui avait 3 psy en même temps. Ce qui m'a toujours laissé perplexe.

 

Problème numéro 1

C'est celui de la névrose, du comportement répétitif et nocif des parents sur leurs enfants, excusez moi, dans le monde normal, il faut dire éducation (même si je préfère de loin le mot DRESSAGE). Dressage des parents, de la famille, de l'école, des médias. Une partie de nos sentiments est donc caché et il faut aller à leurs rencontres. Pour la majorité des gens, c'est plus de la moitié de ce qu'ils ressentent qui est caché...

C'est un tabou. Papa maman sont parfaits et ont donné de l'amour... C'est le sujet qui pose le plus de problèmes aux traders, entrepreneurs et autres exécutants en milieu risqué et compétitif. Car madame michu qui va voir son psy avec sa petite vie, n'a absolument pas conscience et ne se met presque jamais en situation de compétition. Donc la majorité des psy ont une majorité de clients avec une majorité de problèmes qui ne concernent pas l'exécution de tâches à fort impact. Un impact fort, c'est généralement séduire et baiser 200 femmes, ou gagner des millions d'euros quand on part de zéro, ou obtenir du pouvoir et l'exercer comme un porc ou un être éclairé, se battre en sport pour un titre national ou mondial... La liste est longue de ce qui peut nous impacter, mais à 46 ans passés, je constate juste que le cul, la notoriété, le fric et le pouvoir sont les denrées qui énervent le plus l'appétit des humains. Un exemple célèbre en France, c'est Amélie Moresmo qui foirait ses finales malgré tous ses coachs. Ca sentait à plein nez le tabou papa maman pas résolu.

Ce problème numéro 1 se ventile généralement à 6% d'état limites, 5 ou 6% de psychosés et autour de 88% de névrosés. 100% de la population mondiale est concernée... Les enjeux sont régulièrement de retrouver de l'amour pour soi, de l'estime de soi, de la confiance en soi et surtout beaucoup d'acceptation. Ce qui n'a rien à voir avec le problème numéro 2 qui lui a pour finalité le sentiment de sécurité dans notre chair.

 

Problème numéro 2

Il s'oppose directement au problème numéro 1 dans son fonctionnement. Il s'agit des traumatisés. Autour de 90% de la population mondiale passe au travers d'un trauma dans sa vie. Si il faut fluidifier le contact à des sentiments dans la névrose, le trauma, c'est l'inverse. Il faut cicatriser une mémoire.

Alors là, c'est la fête du slip chez les psy et la population. Pourquoi ? L'incompétence règne totalement. Dans le diagnostique, de nombreux psy appliquent leurs théories et pratiques dédiées à la névrose sur des mémoires traumatiques. Ce qui est aberrant comme l'a montré un mec qui en a dans le caleçon, le psy idéal tel que je me le représente, THE BODY KEEPS THE SCORE de Bessel Van der Kolk dont un de ses livres a été traduit en français. 40 ans de recherches sérieuses. Le mec a scanné des milliers de cerveaux avec les outils modernes pour essayer de comprendre les traumas. Dans son livre, on voit en image qu'il n'existe pas de connexion dans le cerveau entre la partie rationnelle et la partie émotionnelle. Il n'existe qu'une seule porte d'accès pour entrer en contact avec la mémoire traumatique. Aucune connaissance. Aucune compréhension. Aucune parlotte ne pourra jamais atteindre une mémoire traumatique. On parie combien que si vous visitez 1000 psy avec un souci de mémoire traumatique, vous aurez 950 d'entre eux qui essayeront quand même et vous feront perdre un temps de vie infini...

A ce stade, un humain dans sa trajectoire de vie comprend qu'il va devoir lui même sentir au fond de lui s'il est en train de dealer avec un trauma ou une névrose et orienter lui même son choix de psy. Donc autant dire que le client qui se laisse diagnostiquer est mal barré. Certes au début de notre trajectoire de vie, on ne sait pas ce qui se passe, quel démon on affronte, quel dragon on va devoir dépasser. Donc nous ne sommes pas en mesure de diagnostiquer nous même. Et c'est pourquoi je fais cet édito d'ailleurs. Pour aider à se situer.

Pour vous donner une idée, j'ai consulté plusieurs dizaines de spécialistes au cours des 25 dernières années sur mon reboot chaque nuit de ma naissance (ce que je n'avais pas diagnostiqué à l'époque). Je n'ai jamais dormi de ma vie entre 1h15 du matin et 7h25 heure de ma naissance. J'ai rebooté toute ma vie dans une mémoire traumatique. Aucun médecin. Aucun psy. Aucun spécialiste du sommeil. Aucun d'entre eux n'a jamais diagnostiqué que c'était une mémoire traumatique alors que j'ai l'intégralité de toutes les caractéristiques d'un trauma et notamment la prise de contrôle par une mémoire du passé de mon autonomie.

Dormir = mourir. Toutes leurs stratégies n'ont jamais marché. Aucun n'a jamais pigé ce qui se passait. Surtout, quand je pense à leur réaction alors qu'il y avait échec manisfeste. Je continuais à ne pas dormir... Ha ca, je pourrais en parler de l'incompétence suffisante des psys... tous ont conseillé du will power. L'avantage d'un trauma évènementiel est qu'il altère beaucoup moins le lien aux autres ou la capacité à se concentrer et agir donc à s'adapter.

L'inconvénient d'un trauma de naissance où je me retrouve chaque nuit dans les sensations d'un bébé en train de naître et de crever s'il s'endort, c'est que c'est difficile à savoir par soi même qu'il y a trauma. Si on ne croise pas la route d'un psy capable de diagnostiquer, on récupère 40 ans d'insomnie.

Pourtant, j'aurais du m'en douter car jusqu'à 22 ans, je n'ai fait qu'un seul cauchemar, ma naissance et après plus jamais de cauchemar une fois que j'ai rejoué en toute conscience mon arrivée et mon premier souffle. Je n'ai pas saisi que je ne savais pas ce qu'est la vie en dehors du mode survie de ma naissance. J'ai autour de moi d'autres traumatisés de naissance.

Contrairement aux autres traumas, nous n'avons pas de point de départ sain sur lesquels nous pouvons faire un reset, en remontant le passé. Le seul point de reset, c'est de réaccéder à la source directement quand on baigne dans la lumière au moment de l'incarnation. Ce que j'ai fait pendant 30 minutes par le plus grand des hasards, en parlant de threesome un jour avec un pote. Comme quoi les forces de la vie sont incontrôlables. Si on joue la partie sans les bloquer. Elle délivre les aides. Même aux ignards et mécréants dans mon genre.

Il existe des millions de mecs sur terre qui méditent dans des temples 365 jours de l'année en rêvant de revenir à la source... moi qui n'ai jamais eu aucune pratique spirituel, je jacte des conneries avec un pote sur dan bilzerian et les nanas et me voilà dans l'espace avant mon incarnation à tout revivre peinard en décrivant à voix haute ce qui se passe sans même piger qu'il s'agit d'un évènement. Oui j'ai vu et senti l'amour infini de la source. Ce n'était pas une finalité dans ma vie d'accéder à cette zone. Je préfère la finance, l'entrepreneuriat, les potes, l'ivresse, la 3D malgré ses horreurs. Mais désormais j'ai mon point de reset avant naissance pour appréhender le trauma. Et je dois avouer qu'une fois qu'on a ce genre de spectacle sous notre pif, même le plus mécréant se courbe. Il n'y a pas de mots pour décrire ce genre d'expérience. 

Pour revenir aux traumas.

Il y a des traumas évènementiels qu'on subit, comme les attentats du bataclan, une naissance boucherie, une catastrophe naturelle, un accident. Il y a les traumas relationnels comme papa ou tonton qui glisse leur zezette dans le vagin de fifille au lieu de se limiter à celui de leur femme, détruisant comme eux mêmes souvent dans leur enfance l'innocence d'un enfant. Des humiliations diverses en société qui laissent les enfants cassés à vie. Puis il y a les traumas où on se fait estropier mais qu'on a choisi. Typiquement un militaire qui part sur un théatre d'opération.  Surtout au Vietnam car il s'agissait d'une armée d'appelés un peu différentes des armées professionnelles.

Quand on consulte les stats, c'est juste hallucinant. 90% des humains se sont fait allumer par trauma dans leur vie. Aux USA, les psy en sont rendus à diagnostiquer qu'une femme sur 5 s'est fait tripoter ou violer. Dans les autres pays, nous sommes rendus à 75% ou plus comme en Inde ou en Afrique. Honnêtement, si on enlève l'alcool, la drogue et la clope ou le sucre et les anti dépresseurs, tout le système saute et ce sera la révolution en une semaine chrono. Les élites ne sont pas folles... On souffre trop. Tous. Sans béquille, ce sera une explosion de rage généralisée. Pas à cause des élites. Mais à cause de ce qu'on ressent.

Et surtout, l'horreur, les compagnies de santé / pharma qui fourguent des pillules et interfèrent avec la volonté de soigner les gens en préférant la mise en dépendance, achetant les diagnostiques, empêchant de valider des process de guérison, jetant le doute à coup de milliards de pub. Tout comme les semences dans l'agriculture sont détruites au profit des graines artificielles, on saisit que le corps médical est brainwash également.

Pour finir, je voudrais vous répéter les ânneries de thérapeutes qui m'ont été servies à de multiples reprises. Si tu vas là dedans, tu vas perdre la boule et finir à l'hopital psychiatrique. Tu vas voir des choses dont tu ne te remettras pas... tu vas parler aux mouches et zozoter.... alors que j'allais là dedans chaque nuit depuis 40 ans et que justement je venais pour apprendre à arrêter le process.

Imaginez mon impuissance quand j'entendais ces phrases de nouilles incompétentes. Si je m'avisais d'expliquer que le souci n'était pas le voyage, que je régressais ultra facile sur les zones pré verbales, j'obtenais du dédain et une mise en doute de mes déclarations. Si on enlève les nuits où j'ai bu du vin pour pouvoir dormir, honnêtement, jai bien du regresser 5000 nuits dans ma vie. Bref heureusement que tout ceci a été éclairé.

Ce que j'essaye de dire ici, c'est qu'un trauma est parfois bien caché et que beaucoup de gens vivent avec sans savoir, payant un très lourd prix de compensation via les béquilles plus ou moins glorifiées par le cinéma, les médias et la norme sociale...

 

Problème numéro 3

Les conflits entre sub personnalités, le surmoi et le transgénérationnel. Ca, c'est un putain de sujet tabou. Papa Maman transmettent à leur insu la logique patriarchale de notre monde, 20 siècles de judéo christianisme, ainsi que toutes les saloperies émotionnelles de la famille, ancrées dans l'ADN depuis 50 générations que chacun a refilé à son enfant en se reproduisant à la va vite tout en évitant de nettoyer le souci.

Un psy spécialiste des névroses ou des traumas est très souvent inadapté pour plonger dans la structure et isoler les conflits en action qui pourrissent l'exécution SOUS PRESSION et AVEC ENJEUX dans la vie courante. Il n'y a pas de liberté sans passer au travers de ces mécanismes. L'intégralité des traders à succès que je connais ont fait un deal avec ces sub personnalités, d'une manière ou d'une autre. Ceux qui ne l'ont pas fait, n'ont jamais perçé. Et ceux qui ont du succès n'en avait pas souvent dans leur vie perso, car c'est un package 5 épreuves ou rien du tout qu'on signe.

Ce qui est amusant avec ce point 3, c'est que papa maman ne cherche jamais à éduquer / dresser dans ce domaine, car papa maman sont presque systématiquement inconscients de ces process. Seule une analyse de nos occurrences de vie systématique, interactions avec les gens ou interactions avec la matrice, et parallèlement savoir en permanence abandonner la notion toxique de hasard, permet de remonter les pistes une à une et d'intégrer.

 

Problème numéro 4

Si les trois premiers points ne suffisaient pas, on doit aussi se bouffer le plat de la sagesse. En gros, la plupart des gens sont sous pilote automatique dans leur vie, via le surmoi et l'enfant sous contrôle. Pour en sortir, il est nécessaire de devenir un adulte, embrasser le sentiment d'impuissance pour arrêter de basculer dans la toute puissance qui a 1000 visages mais qui est définitivement une prison en bout de piste de ces 1000 facettes. Se libérer du surmoi exige de basculer dans le coeur universel dispo dans la 4D et se soumettre à sa logique, nettement plus confortable que celle du surmoi patriarchal de la 3D.

Devenir un adulte, c'est récupérer son libre arbitre et commencer à arbitrer entre toutes les logiques, tous les systèmes de vie, se décaler de tous et choisir lequel est approprié, en temps réel of course.

La personne qui m'a enseigné la sagesse refuse d'apporter cela au monde et vit en vendant des formations d'investisseurs avec lesquelles je suis partiellement en désaccord car épargner et faire de l'argent avec de l'argent donc investir sont deux choses totalement différentes pour moi. Soit on lutte pour le maintien du pouvoir d'achat de notre patrimoine et contre la dévaluation monétaire, soit on cherche à progresser. Ce ne sont ni les mêmes outils ni les mêmes risques et volatilités selon la logique de l'épargne monétaire ou celle de l'investisseur. Bref je trouve aberrant que ce monde ne sache pas valoriser les rares hommes sages et donnent femmes et argent à profusion aux enculés qui détruisent tout sur leur passage et puent la merde sur des kilomètres dans leur sillage.

La reine des monnaies, l'or, prend une raclée de 50% en valeur nette par rapport à son plus haut de 2011. Et encore, je prend le wilshire index 5000 car il cote depuis les années 70 et réinvestit les dividendes. Si je prenais le Nasdaq alors que nous sommes en pleine révolution technologique, la reine des monnaies ne tient pas la route deux secondes dans l'histoire des placements. Ou si j'affichais sur 2 siècles les cours de l'or face aux 10 ans US et aux actions, alors là, l'or ne bouge même pas sur les courbes à cause des échelles, tellement le différentiel est grand. Conclusion. On investit pas dans l'or. On s'en sert à la marge en espérant que les politiciens ne bloquent pas les transactions légalement, ce qui arrive régulièrement dans l'histoire...

reine des monnaies

L'homme le plus sage que je connais, ne vit pas de son don... et agit dans un univers dans lequel il n'apporte pas de grande valeur par rapport aux énormes contributions qu'il a le pouvoir de faire... Je l'ai vu un jour créer de toute pièce un modèle des chakras que j'utilise chaque jour depuis. Quand on lit les sites internet sur les chakras, ce n'est pas peu dire que d'affirmer que la plupart ne pigent pas ce qu'ils écrivent quand on connaît le modèle qu'il m'a apporté... 

Cet homme sage est aussi celui qui m'a initié aux différentes dimensions, me reprenant quand je dérapais jusqu'à ce que je parle la langue...

Puisse t il lire cet édito et réfléchir à ses objectifs professionnels...

 

Problème numéro 5

Cet édito ne serait pas complet sans évoquer le monde de l'énergie et ses problématiques qui viennent tôt ou tard là aussi nous casser les burnes. Pour les résoudre, il y a besoin d'un druide (race détruite par les gens au pouvoir actuel) ou d'un chaman. Ce sont toutes les problématiques d'incarnation, de mémoires de l'âme, de télépathie et contact à l'énergie, d'accès à la cinquième dimension. Il existe un autre monde au delà de la matière. Nous le savons tous, la matière (donc le concret qui obsède la très grande majorité des humains) ne représente que 3 à 5% du poids de la masse sur terre... Donc au minimum 95% de tout ce qui constitue nos vies n'est pas de la matière mais de l'énergie, du vide entre les atomes. Tout ce monde là n'est pas visible, n'est pas prouvable, mais existe bel et bien et interfère avec nous. Ces problèmes de 5D sont spécifiques et subtils. Je m'étendrais pas ici. J'ai rencontré un druide en puissance 5D récemment en lançant ma formation LES 3S, dont voici son site https://emmanuelferran.com/

 

Alors que dire ? Comment conclure cette typologie ?

Si vous vous amusez à soigner un problème névrotique ou traumatique à l'aide d'un psy 4D qui maitrise l'amour ou un psy 5D qui maitrise l'énergie... ils vont conseilleur d'écraser les signaux des névroses ou des traumas... cela marchera à long terme autant que demander à un singe de vous aider. En outre, je reprécise bien le cadre de cet article. Madame Michu et ses problématiques à volatilité et exigence limitée n'est pas mon périmètre. Elle veut perdre 7kg et arrêter de pleurer quand elle appelle sa mère tous les deux jours en vivant à moins de 50km d'elle. Ce que nous sommes se révèlent à nous par nos actions dans notre quotidien. Cette typologie dans cet article est destinée pour un autre type de population, plus souvent masculine et en situation de création et d'impact sur la matière.

Si vous allez voir un psy dédié à la névrose alors que vous avez un souci de trauma... j'espère que la patience est votre point fort.

J'ai comme beaucoup commis toutes ces erreurs. La plus étonnante. Un jour, une maître reiki japonaise de la 5D m'a chakraté et effacé mes 2 mémoires traumatiques. J'ai vécu incroyablement bien pendant 10 jours avant que je panique et que je rétablisse moi même mes mémoires, bien sûr sans savoir ni comprendre ce que je branlais. Là est la clef. D'ailleurs, c'est aussi la conclusion de Bessel Van del Kolk. Chaque souci a une fonction, est porteur d'un message.

Supprimer le messager sans intégrer (notez bien le mot intégrer et non comprendre ou piger ou connaître) et c'est voué à l'échec comme des millions de cas l'ont documentés partout dans le monde. La forme change mais le message nous revient à nouveau. Parfois immédiatement. Parfois au bout de 10 ou 20 ans. Ce n'est pas pour rien que 97% des gens qui entament un régime amincissant se retrouvent à un poids supérieur à ce qu'ils avaient au bout de 5 ans. Pensez vous que cela les arrête deux secondes ? Ils s'y lancent quand même. Sachant cela, l'un de mes projets professionnels est d'ouvrir un site de pari. Je voudrais parier à 5 ans sur l'échec des candidats au régime. Tout comme Goldman Sachs a ouvert une filiale de brokers pour investisseurs particuliers afin de faire market maker et prendre les paris inverses...

Si ces gens se font hypnoser ou chakrater ou ouvrir le coeur ou manipuler énergétiquement sans avoir intégré les autres épreuves de la vie, vous pouvez être certain qu'ils retomberont.

Et je n'échappe malheureusement pas à la règle. Je me suis fait ouvrir le coeur et connecter à la matrice en 2001 par un maître de la 4D. En 2004, j'ai redécollé sur les cendres de ma ruine et vécu 6 années incroyables avec mariage et pognon, surfant de 700€ à 1 million d'euros dans un run à hasard positif perpétuel... sauf que tout s'est réécroulé en 2011. J'ai déconnecté de mon coeur en entrant en conflit alors qu'en réalité, avec le recul, je n'étais juste pas prêt. J'avais résolu que l'épreuve 4 sans rien toucher aux autres... La 4D, on la connaît. On finit clouter comme le petit Jésus...

Il n'existe pas de statistiques sur la durée de vie d'une intervention sur l'une des 5 épreuves. Aucun pro ne sait vraiment combien de temps ses patch durent ou cherchent même à mesurer. Tout est lent. Avec les post traumatiques chez les militaires, j'avoue que c'est plus facile à mesurer... Moi ce que je suppute dans cet article, c'est que l'intégralité des humains se font rattraper quand ils prennent un raccourci... On peut optimiser la vitesse d'apprentissage, mais on ne peut pas tricher avec des raccourcis.

Moins nous sommes portés à écouter, plus nous écrasons et plus l'intensité du message augmente dans les boucles suivantes. Comme nous ne comprenons en tant qu'humain qu'une seule limite, la souffrance, le gouffre, le précipice (et encore combien une fois l'alerte levée se referme le coeur à nouveau et replonge dans leur stagnation), alors la souffrance s'intensifie quand on repousse le message et qu'il doit muter et changer de forme.

Pour avoir collecté toute ma vie des trajectoires de vie sur le long terme, je ne saurais trop vous alerter sur cette dernière phrase, sur le danger qu'il y a à supprimer à court terme et moyen terme un message qui reviendra obligatoirement plus tard et frappera avec beaucoup plus de désagrément que la première fois. Quand on regarde un évènement, la répétition se mesure sur une échelle de temps qui va de 1 heure à 30 ans. Les cycles long terme ne sont pas surveillés. Il n'y a qu'à voir les français voter pour Sarko qui leur la met profond, puis voter pour Hollande, gueuler que plus jamais et immédiatement foncer voter pour Macron. En 5 ans chrono, vous pouvez faire oublier n'importe quoi à la majorité des humains. Alors comprendre sa vie et sa structure sur une échelle de 30 ans, je ne suis pas prêt de faire recette...

J'ai fini par ne plus croire au cancer qui tue. Je pense que le corps pète et tombe malade quand l'individu est littéralement bouché et que l'âme renonce à traiter avec le mur de l'ego. Cela fait 14 ans que je ne suis pas malade. Depuis que j'ai appliqué cette règle. L'âme est l'énergie. Et on sait que le corps physique tombe malade que sous une certaine fréquence (mis en lumière par les mesures des chercheurs. Pareil pour la mort dont la fréquence dans le corps est encore plus basse que la maladie. (même si Madame Michue adore lire les articles où on voit les chats dans les hopîtaux pointer leur cul 24h avec qu'un patient décède et croire à la magie alors que ces petits monstres savent juste lire les fréquences... ). Généralement, le chakra le plus faible quand il y a baisse de la fréquence fait office de déstabilisation et comme par hasard, la maladie biologique se déclenche dans la même zone du corps.

Nous connaissons tous des humains autour de nous qui passent d'une béquille à une autre. Ils nous disent... J'ai arrêté de boire du vin... tandis que 1 heure plus tard, nous découvrons que l'individu a démarré la consommation d'une canette de coca par jour. Ou du chocolat. Ou de la clope. Ou de la drogue... ou l'immensité de l'univers des béquilles qui font tourner le gros des économies modernes. D'un côté, on casse les humains et de l'autre, on les met en dépendance pour solutionner de travers leurs peines et souffrances.

Sortir de cette boucle est l'objet de cet édito. Les psy sont des outils imparfaits. Les pillules ne marchent pas en terme de solutions définitives. Tout est gris. Mais la connaissance et l'expérience sont là grâce à internet. Et surtout la possibilité de se lier, reine des solutions même si la plupart des individus sont assez cassés pour bloquer leurs liens sans parler d'une majorité de femmes castratices qui isolent leur mari de peur qu'il aille cavaler ailleurs et comparer la marchandise, alors que le mari a cruellement besoin des autres hommes vu que la femme est dédiée dans son amour à élever les enfants.

Nous savons aussi qu'il n'existe aucune épreuve qu'un humain n'est pas calibré pour surmonter. Donc il faut chercher sans relâche sans jamais abandonner. La règle du jeu est que tout est possible. Même Philippe di Pozzo qui a inspiré le film les intouchables (qui a passé en cumulé 7 ans à regarder le plafond des chambres d'hôpital) a fini par trouver un deal supportable. Honnêtement, il a pris cher en perdant l'amour de sa vie puis son accident. C'est l'une des questions que je brûle d'aller lui poser en interview. N'y avait il pas des signaux avant ? Des messages qu'il n'a pas écouté ? Je doute qu'il n'y avait rien. Je pense qu'il n'a rien écouté, assis sur son argent, son pouvoir de directeur d'une maison prestigieuse de champagne et l'amour de sa vie. Et ca a pété car c'est le jeu de la vie.

Nous pouvons devenir libre et récupérer notre pouvoir de création, mais encore faut il passer par la machine à laver des 5 épreuves avant. Si on fuit ces 5 épreuves, alors le transgénérationnel et le destin joue leur rôle puisque nous refusons notre propre pouvoir. Plus on attend, plus ca fait mal. Et il y a les chanceux à la Philippe di Pozzo qui ont le droit d'avoir très très mal dans des problématiques d'inspiration collective... J'ai vu ces patterns sur des milliers de gens. Se répéter à l'infini. A la fin, la seule conclusion est qu'il vaut mieux ne pas se débiner...

Prendre conscience du système global est le but de cet édito. Il y a 5 épreuves à dominer sur terre. On boîte tant que les 5 épreuves ne sont pas résolues. On ne résoud jamais une épreuve avec les outils dédiés à une autre épreuve. Cela ne marche pas. A court terme oui. Mais à long terme sur 30 ans, presque ou jamais. C'est vraiment cela que j'ai essayé de mettre en lumière aujourd'hui. C'est comme faire de la contre tendance dans un marché parabolique en trading. On peut gagner sur quelques opérations. Mais tôt ou tard, on se fait rattraper car on pisse contre la structure. Il y a aucune chance dans la répétition d'échapper à la sanction. Chaque situation a une sphère qui lui est propre. Je vous invite donc à ne jamais écouter les promesses ultra nombreuses de ceux qui débordent de leur univers et qui n'ont pas la vision à 30 ans de votre vie. Surtout si vous avez l'ambition d'exécuter dans des univers compétitifs qui exigent de vous une pleine efficiency...

 

Charles

 

PS : cet article m'a demandé le plus d'efforts depuis bien longtemps. Alors que j'écris en 10 ou 15 minutes, voilà deux heures pleines qu'il m'a fallu pour mettre mes idées en musique sur cette page. 2h whouaou. Record sur un an probablement ! Quand j'écris, j'écoute toujours le channel youtube BLUME. Beaucoup m'ont demandé comment j'écrivais aussi vite. C'est parce que je n'utilise pas le mental, le cerveau rationnel. Je visionne d'abord le truc, pas sous forme d'image, mais d'énergie, de sensations, de fréquence et ensuite, ca sort tout seul. Je ne pense pas le problème et la solution. C'est comme un flash puis une envie de contribuer, donc de l'amour universel. C'est pour cela que je ne markete pas trop Objectif Eco. Car cela deviendra rapidement une tanée pour moi. Pas envie de bosser avec du mental. L'énergie d'amour universel est illimitée et accessible à haut débit 24h/24. Pareil pour l'énergie de la haine, qui est la polarité inverse à l'amour. Mes éditos sont soit à base de haine, soit à base d'amour et il y a toujours une vision initiale, une inspiration 5D qui m'arrive par chakra 6.

Lu 892 fois Dernière modification le lundi, 13 juillet 2020 18:30

Voir tous les articles de