Pourquoi j'ai investi très lourdement sur mon monde émotionnel ?

J'ai mis un gros paquet sur la table depuis 3 ans. 70% de mon emploi du temps disponible.

Un gros pari.

J'ai délaissé tous mes business et toutes mes activités financières pendant que la croissance mondiale enrichissait tout mon entourage.

Mais...

Mon calcul est le suivant.

L'humain est en mode survie / combat. Dans sa structure primaire d'adaptation. Je l'étais aussi. Et je souhaitais en sortir car je trouvais la vie pas confortable du tout, même en ayant de l'argent.

L'argent achète beaucoup de choses, y compris les femmes, mais il ne peut pas acheter un niveau d'énergie ou la paix intérieure. On le voit avec toutes les stars droguées et alcolisées. Des humains achetés ne peuvent pas combler la solitude et d'ailleurs, on finit par piger que la solitude ne se comble jamais avec l'autre mais dans son rapport à soi même.. (donc si vous me suivez, on peut continuer à acheter des femmes hahahahaha, ca change rien... oh putain, je vais me faire tuer par la gestapo féministe... je vous invite d'ailleurs à mater le channel youtube gold diggers aux USA sur ces femmes pas vénales qui aiment néanmoins beaucoup l'argent...)

Bref...

Le souci du mode survie / combat, c'est qu'il mobilise toutes les ressources vers le matériel dans le cadre d'un stress identifié qui est réel ou irréel.... car honnêtement, toute personne qui dépasse les 10.000€ de revenus mensuels n'est plus en état de survie techniquement parlant.

En maintenant une réponse par stress à l'environnement, on draine vers le bas notre énergie, car la fréquence du matériel est une basse fréquence.

La fréquence est notre capital le plus précieux qui détermine notre niveau de système immunitaire.

Mais surtout, elle détermine la joie de vivre et la paix intérieure, des moments de fulgurance, de lumière, de connexion avec les plantes, les animaux et les autres humains !

J'ai pu voir à Bangkok à quel point il existait autant d'hommes basse fréquences sur terre. Comme tout le monde (venant de partout) baise avec tout le monde, j'ai récolté des informations par centaines d'occurrences. Et j'en ai été surpris, car je ne soupçonnais pas.

En 2017, cet univers basse fréquence m'a lassé. Il est amusant. Mais il laisse insatisfait. Comme la drogue ou l'alcool. C'est une béquille qui fait effet pendant quelques heures.

Se lancer dans la chasse à la vie haute fréquence n'est pas un projet simple. Il vaut tous les sacrifices, mais l'exigence dans l'engagement est totale.

Chacun y va à sa vitesse.

Je vous recommande vraiment de vous y aventurer avec 2 copains minimum, dans la tranchée, avec qui vous pouvez partager, analyser, mettre en place l'effet miroir.

Charles

Lu 369 fois Dernière modification le lundi, 08 juin 2020 22:41

Voir tous les articles de