Caractériser les différents types d'effondrement et se situer dedans. Comprendre qui gagne et qui perd !

Suite à mon article pas gentil (la réalité l'est elle ? Les mesures des Etats le sont elles ? Suis je vraiment si extrême dans mes propos quand on enferme 2 ou 3 milliards d'humains sur du vent avec des énormes mensonges sur le niveau de risque réel ?) ici

https://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/capitalisme/nous-allons-devoir-apprendre-a-nous-tuer-les-uns-les-autres-inevitablement.html

je souhaiterais développer le sujet de l'effondrement aujourd'hui.

Contrairement à beaucoup, aveuglé probablement par leur position géographique en Europe qui est non représentative du monde, je ne vois aucun risque d'effondrement à horizon 5 ans au moins et probablement 10 ans. 

Le seul effondrement que nous affrontons sous nos yeux, c'est notre perte de liberté.

Un effondrement peut provenir de multiples sources.

La source financière. Nous avons expérimenté avec la crise de déflation 2008 puis depuis 2008 avec la réponse des banques centrales et les bulles des actifs via les politiques monétaires et obligataires. Au final, nous avons le ventre toujours bien plein. Les grands vainqueurs sont ceux qui possèdent de l'immobilier et de l'emprunt bancaire. Ou du cash investi sur les marchés d'actions américains.

La source production. J'ai très peur de cela. J'ai étudié la Russie, la Roumanie, l'ancien bloc URSS, le Vénézuela, l'Argentine, l'Allemagne des années 20 et enfin en 2021, le cas du Liban. L'hyper inflation accompagne presque toujours ces effondrements de rupture de production. La dévaluation de la monnaie qui rend les achats internationaux impossibles. La survie est très compliquée. Les conséquences sociales sont énormes. Les vainqueurs sont toujours ceux qui possèdent des terres agricoles et les compétences / machines pour exploiter. Je crois sincèrement que nous allons vers cette crise à l'échelle globale vers 2034.

La source politique et morale. La corruption politique est partout présente. Depuis toujours. Tant que nous donnerons du pouvoir aux politiciens de prélever des impôts, il y aura corruption des oligarchies. La corruption politique ne peut donc pas créer un effondrement puisqu'elle fait partie de la vie des humains. En revanche, nous sommes déjà dans un effondrement moral en ce moment. C'est à dire que le monde est déshumanisé. Je me souviens de mon grand père me racontant en 2005 après avoir bu son vin l'ambiance des années 60, des 30 glorieuses... nous en sommes très loin... Le lien social, ce qui fait le sel de la vie, est cassé. Les gens ne font plus que de la compensation de l'absence d'amour par du matériel, jumpant d'une béquille à une autre, l'entrepreneur en face se devant de piger ces mécanismes, car le gros de l'économie mondiale n'est que la réponse à cette crise morale qui engendre une souffrance, une détresse, une solitude exigeant des besoins compensatoires afin d'éviter le suicide de masse.

Celui qui gagne dans ces conditions, c'est l'homme qui se range au sein des sociétés secrètes type franc maçonnerie, juiverie, jésuiterie pour l'occident. En asie, il y a beaucoup à dire aussi. Et pour le volet moral, c'est l'entrepreneur qui se retrouve avec des consommateurs en nombre infini qu'il faut attirer vers la basse fréquence via des offres de merde.

La source des matières premières en rapport avec la croissance de la population mondiale humaine. Je pense que ce trigger là est la bête noire de l'humanité en ce moment, le sujet réel derrière le covid. J'ai déjà écrit dessus. Je suis allé dans les archives du net pour retrouver les projets de recherche financés par les banques et les oligarches. Les conclusions sont intégralement calamiteuses à horizon 2035 / 2040. Je crois que c'est cette crise là qui va impacter les politiques de la décennie en cours EN ANTICIPATION pour éviter une concrétisation. L'effondrement par les matières premières est connu depuis déjà 10 ans dans les cercles et les élites. A mon humble avis, il y aura dépopulation artificielle avant de connaître ce type de crise car le diable et les dieux trouvent un intérêt convergent à ce que le projet terre survive à long terme.

La révolution dans les rues, c'est un effondrement qui se créé artificiellement à 99% à cause du niveau des impôts. La taxation est déjà élevé. Les maîtres du monde sont passés experts dans l'art de collecter la sueur du peuple et lui faire accepter à peu près TOUT. En ce qui me concerne, je ne pense qu'il n'existe pas de réponse à ce débat. La justice exige que chaque famille reset à sa naissance en démarrant à 0 et que l'ensemble des biens soient collectés à la mort sur le modèle anglais du leasehold à 100 ans. Mais les enculés du dessus ne peuvent pas s'empêcher de prélever au delà de cette collecte à la mort, des impôts sur le vivant, ce qui rend alors le système impossible.

Il faudrait une absence d'impôt de notre vivant, une impossibilité pour les Etats d'emprunter et une suppression de l'héritage privé, l'héritage devenant la seule source de financement du collectif. Afin de créer un monde basé sur les compétences et la récompense des efforts. Actuellement, notre monde repose sur le parasitisme, la chance ou malchance du lieu de naissance et la duplication d'humains défectueux (qui consomment des ressources et des matières premières rares inutilement). Les gagnants sont toujours les mêmes à ce game. Les oligarches qui collectent les impôts et se les récupèrent en lousdé pendant que les esclaves cultivent leurs illusions sur la réalité...

Charles

 

Lu 3169 fois Dernière modification le lundi, 05 avril 2021 13:47

Voir tous les articles de