A combien je chiffre le pourcentage de liberté d'un individu ?

Bonjour Charles,

Je réagis (après avoir digéré et réfléchi à tes écrits) en particulier celui-ci

Que les hommes récupèrent leur pouvoir de création et de matérialisation de leurs rêves https://www.objectifeco.com/entreprendre/excellence-humaine/que-les-hommes-recuperent-leur-pouvoir-de-creation-et-de-materialisation-de-leurs-reves.html et celui-là : Charles donnes moi le nom des shamanes qui ont guéri tes traumas...

Comme toujours, tu abordes des sujets sensibles et très profonds en réfléchissant à haute voix sur la destinée humaine.

Heureusement que tu n'es pas un "pro" du dev perso !

Il faut laisser le "pro" au trading

C'est ton coté Don Quichotte qu'il faut saluer et encourager.

Tu aides beaucoup de gens que tu ne connais pas,  ils te remercient et ont une pensée reconnaissante pour toi.

Je veux juste te poser une question : Quelle est la marge de manœuvre d'un individu entre d'une part son héritage génétique et ses hormones qui le drivent grave (en interne), et d'autre part, l'éducation, les parents, la famille,  la religion, la culture,  la société (organisation sociale et politique) en extérieur ?

Que lui reste-t-il comme espace de libre-arbitre ?

À combien l'estime-tu (en %) ?

Enfin, au sujet de l'intérêt que tu portes aux enfants, le paradoxe est que d'un côté on bafoue leur innocence et en même temps (!) on les traite en enfants-rois en cédant à tous leurs caprices,  en les surprotégeant (tous les droits) et en voulant prolonger cette période de la vie d'un individu (qui doit être la plus courte possible) avec l'invention de l'adolescence et en infantilisant les adultes !

Cordialement.

 

Déjà, ce blog a démarré en 2010 sur d'autres noms de domaines. J'ai tout transféré au début 2021. Donc les chiffres d'audiences et les dates de publications n'ont rien à voir avec la réalité. Certains articles ont 12 ans d'âge. Dans le transfert il y a eu aussi des reprises extérieures, quelques unes que je n'ai pas écrit. Vérifiez toujours que c'est moi l'auteur. J'ai la paresse de ne pas relire et d'éliminer ces vestiges d'anciens sites. Et n'oubliez pas que la vie change. 12 ans, c'est suffisant pour ne plus être le même. Si vous venez me poser une question qui était dans ma cervelle au Costa Rica en 2011 alors que depuis deux vies dans deux pays différents se sont matérialisées... il y a beaucoup de probabilité pour que cela ne colle pas effectivement. Cela collait à l'époque !

Ensuite

Oui, nous crapahutons dans un merdier sur terre. Avec des crapules prédateurs en haut. Le but n'est pas l'amélioration du système mais l'expérience et les challenges à tenter de dépasser. Dans cet enfer, oui, je me plais à jeter à la mer quelques bouteilles qui pourraient servir de boussole à d'autres à la dérive. 

La vie m'a collé une épreuve. Les stats sont formelles. Il y a 731 fois plus de probabilités de se suicider quand on fait face à ce truc ! En chiffres, nous avons 12.3 suicides pour 100.000 français contre 9.000 suicides effectifs (et non des tentatives) / 100.000 dans mon game... Les épreuves des autres sont des hors d'oeuvres dont j'ai le code source depuis des années. 

Pour répondre ensuite aux questions posées.

Il est impossible de séparer la famille de son ADN. C'est comme un triangle fractal. Il y a la personnalité humaine qui débute par l'enfance puis l'adulte, ce que j'aime bien appeler AVATAR ou dans le film MATRIX, Néo le codeur informatique. Il y a la famille qui créé et transmet les épreuves dans l'ADN, le fameux transgénérationel et enfin l'âme avec le monde de l'énergie et une dimension de la vie qui nous dépasse en tant qu'adulte. Ce triangle est interconnecté de manière complexe.

Il y a une vidéo sur youtube significative. Les Allemands ont après la guerre fait reproduire une juive avec de gros problèmes psy. Ils ont pris ses 3 fils et les ont envoyé aux USA en les séparant dans la petite enfance. Un a atteri dans une famille pauvre. Un deuxième dans une famille middle class et un troisième dans une famille riche.

Ils sont revenus 25 ans plus tard pour voir ce qui s'était passé...

Les 3 avaient de très gros problèmes psychologiques... comme la mère. Un s'est d'ailleurs suicidé.

La religion, l'Etat, la culture, le fric... cela pèse rien dans un être humain. Tout est dans l'ADN et les fantômes générationnels dans les placards ou dans l'âme et ses vies passées qui utilise un ADN type pour rejouer ses parties échouées (en tant que trader, j'aimerais tellement obtenir les statistiques d'échecs des âmes. Je ne serais pas surpris que les 25 précédentes incarnations de mon âme se soient toutes terminées par le challenge principal non relevé...). En dehors de l'ADN et de l'âme, dans l'AVATAR, il y a les traumas. Environ 20% de la population se retrouve coincé dans une histoire de TRAUMAS à dépasser qui ne se résolvent pas.

Combien est le libre arbitre ? La liberté ?

Ba je l'estime à 0% !!! A ce jour, comme je l'ai écrit, je n'ai rencontré qu'un seul mec libre sur probablement des milliers de rencontres en 47 ans de vie. C'est le but de ma vie personnel que d'essayer de trouver un moyen de libérer les gens et leur donner accès à leurs rêves. Le groupe stratégie de vie pro et perso https://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/ a aidé d'après les retours que j'ai à faire prendre conscience. Mais comprendre n'a jamais été la cure. Et il ne peut exister de cure pour la liberté sans un nettoyage de l'archaïsme là où se cache le transgénérationnel. Or tout le monde cherche ailleurs que dans l'archaisme, car c'est tabou. Maman est toujours parfaite.

Comme je l'ai écrit ici http://www.charlesdereeper.com/blog/charles-donnes-moi-le-nom-des-chamanes-qui-ont-gueri-tes-traumas.html Cet archaisme est incontournable. J'ai regressé à toute la période de ma vie pendant la grossesse de ma mère.

Jamais avant j'aurais cru que c'était possible. J'ai pu voir et sentir cette force hallucinante de dévotion qu'un enfant a pour sa mère, même quand cette mère est un déchet humain qui essaye par tous les moyens de se débarrasser de sa progéniture parce qu'elle ne lui ait plus d'aucune utilité dans son projet de coincer un homme. L'emprunte du transgénérationnel imprime énormément l'exécution des jobs stressants et les relations amoureuses. En trading, c'est hallucinant de regarder les comportements. On peut décrire le profil de la mère en fonction des choix qui sont faits par le trader dans ses outils d'analyse, son style, sa gestion du risque. Je peux déduire comment la mère a assis son pouvoir sur son enfant via le comportement d'un trader.

Concernant les enfants rois...

Mon opinion va faire grincer, mais c'est la réalité.

L'innocence des enfants est bafouée parce que les mères vides pour la plupart, UTILISENT leurs enfants pour donner un sens à leur vie perso. L'enfant devient roi quand la femme mère l'empêche sciemment de grandir en le maintenant en dépendance d'elle pour lui procurer sa dose sociale de narcissisme. 

Le mécanisme est très connu. L'enfant à qui on n'a pas refusé sa puissance (nombreuses sont les femmes qui dominent violemment l'enfant dans la toute première partie pour casser la puissance naissante et récupérer le pouvoir dessus) arrive au stade de la toute puissance. Il devient turbulent. Les mères ont peur qu'il se casse, qu'il s'abîme, qu'il ait des accidents. C'est très compréhensible. Mais il ne faut pas retirer la partie sombre de la femme moderne coupée de ses instincts les plus primaires et les plus beaux. 

La femme mère n'a qu'une seule solution disponible qu'elle ne met jamais en oeuvre car ce serait saborder son pouvoir encore une fois. A un moment, elle doit s'effacer et expliquer à l'enfant (pas de manière intellectuelle, mais lui faire passer le message) qu'elle n'a pas de pouvoir sur les évènements, qu'elle fait de son mieux mais que de toute façon, elle ne sera pas à la hauteur, qu'elle sera incompétente en tant que mère, que la vie et ses évènements ne dépend pas d'elle... donc se positionner dans une acceptation du game !

Quand l'enfant entend les limites de sa mère, il peut aller aillleurs, diversifier son apprentissage, s'ouvrir aux autres possibilités. Je n'ai jamais rencontré de femmes qui faisaient cela, même si je suis ouvert et certain qu'une petit minorité de femmes empruntent cette voie là, qui est l'unique possibilité pour ne pas niquer définitivement son môme.

Une écrasante majorité de femmes choisit la voie crade qui consiste à mentir en faisant croire à l'enfant qu'elle a du pouvoir et qu'il doit obéir, qu'elle maîtrise la situation, qu'elle sait mieux que l'enfant pour la vie, qu'elle a un rôle de guide incontournable. Ce faisant, le lien étant vrillé, la réponse de l'enfant est de devenir un roi... le plus drôle, c'est que les femmes se plaignent ensuite de l'enfant roi alors que ce sont elles mêmes qui créeent cette organisation psychologique d'enfant roi chez leurs enfants pour conserver encore une fois leur rôle de mère qui les définit au lieu d'être des femmes avant tout.

La clef de tout ce bordel est toujours la même : la notion de limites !

Dans un monde parfait dont le but serait une amélioration de la vie sur terre, l'homme devrait jouer un rôle de père et apprendre à sa femme à laisser l'enfant faire ses expériences (à la sauce asiatique qui est flagrante quand on y vit et qu'on voit leur rapport différent aux enfants et aux expériences, l'Asie n'ayant pas les mêmes problématiques collectives à résoudre que l'Occident) et le détacher du pouvoir maternel. Le souci, c'est qu'en s'aventurant sur ce terrain, l'homme père est pratiquement certain de pas faire sucer pendant des semaines ou des mois. Déjà que pour 50% d'entre eux, après l'accouchement, la mère canalise le corps et le sexe disparaît ! Pour les 50% restants, faire entendre à une femme qu'elle domine son enfant au lieu de le faire pousser sainement, c'est l'engueulade garantie au mini du mini... Nous vivons dans un monde de serpillères avec un sexe en pénurie, de manière à stimuler le travail au dépend de la débauche... La femme outil du pouvoir sert à castrer les envies de révolte de monsieur. Et le chantage au sexe est très efficace...

En outre, je suis de plus en plus convaincu que le but de la vie sur terre est d'expérimenter et de visiter, pas d'améliorer le système merdique qui sert les intérêts de tous d'un point de vue spirituel. Sans souffrance, aucun apprentissage n'est possible. 

Donc j'en reviens à l'innocence des enfants bafouées. Leur reprocher d'être des enfants rois alors que ce sont les adultes qui génèrent cela, c'est un autre angle pour toujours bafouer plus cette innocence.

Le débat de la mère a son importance. Tant qu'un homme n'a pas cherché à piger comment sa mère l'a dominé, il est totalement aveugle sur la manière dont un prédateur va le dominer à son tour, donc un état, une femme, un ami, un boss... On le voit avec le festival COVID.

Et surtout, le plus piquant est de voir par milliards des hommes expliquer que leur mère leur a donné de l'amour, transformant pour mieux étouffer la question de l'amour toxique, le débat de la domination et du pouvoir de la mère en "ma mère fut une bonne mère" qui est la force première archaique dont j'ai parlé plus haut, celle de la dévotion de l'enfant pour son habitacle de naissance. Si vous vous demandez comment je peux lire en temps réel les gens, leur structure, leurs faiblesses ou les mensonges infinis des femmes, c'est tout simplement que je fais partie de l'infime minorité des enfants de cette terre qui n'ont pas subi la dépendance à une seule mère du monde morderne. Du coup, quand ma pathétique mère a réalisé son show merdique, je n'y ai jamais cru. Mes premiers souvenirs remontent à l'âge de 4 ans. Et je peux me revoir encore aujourd'hui mépriser ce déchet de l'humanité, cette porte d'entrée de l'incarnation avec mon cerveau naissant. J'ai toujours maintenu la distance et le recul depuis le départ.

Ce que je n'avais pas calculé, c'est que pour les mecs comme moi, une épreuve reste un dû de l'incarnation et que je m'étais fait baiser en amont la tronche pour pouvoir comme tout le monde disposer d'un challenge hahahaha. J'ai cherché toute ma vie comme un forcené, analysant le problème des autres et essayant d'appliquer les règles communes à mon cas, sans succès. Le codage de l'ADN ne laisse aucune trace énergétique ni émotionnel... Aucun télépathe n'a jamais pu sniffer ma merde. Les psy ne savent pas tout traiter, que ce soit certains traumas ou certaines pathologies.

Le codage ADN, c'est là qu'est la vraie liberté ! L'héritage de la famille. J'ai dédié ma bataille à l'acquis ce qui fut la plus grosse erreur stratégique de ma vie. C'est l'inné qui fait le gros de la forme de la guerre, qui shape la vie.

Le recodage ADN en tant qu'adulte autonome, souverrain, libre, éthique, c'est le vrai challenge de la life... Je suis un diamant qui a germé dans de la merde. Quand il est vital de recoder de la merde non pas acquise, mais reçue par ADN, alors les vrais emmerdes démarrent.

Beaucoup n'imaginent pas. A leur niveau, leurs emmerdes leur paraissent gros. Ils ont des addictions, des soucis de pognon et de sexe, des maladies et des accidents. Ils n'ont même pas saisi que ce sont eux mêmes derrière ces soucis qui se matérialisent. Ils n'ont pas le temps de chercher les barreaux de la prison à scier. Les vrais murs à faire sauter.

Souvent ils s'enfuient. Hypnose, Ayahuesca, drogues diverses, méditations en mode verre de vin, prières religieuses, lubbies intellos, thérapies à deux balles basées sur une toute puissance du mental, de la compréhension qui mettrait en échec l'inconscient... chacun a sa sauce pour ne pas affronter.

Et adieu la liberté. LA VRAIE !

J'aurais aimé moi aussi avoir le droit de fuir. Peinard. De faire semblant de nettoyer des petites névroses basiques de Monsieur Tout le monde. Accumuler des millions, baiser toujours plus de femmes... me balader dans la matière en me jouant des limites. Quequette la ballade Dereeper. Le 5 août 2017, la vie a sifflé. Fini Bangkok. Va bouffer ton destin. Crèves ou recode de l'ADN chargé avec de la merde... Crèves ou deviens vraiment libre.

A quoi cela ressemble t il la liberté ? La meilleure image pour se la représenter, c'est de regarder une AUDI R8 garée sur un parkiing à côté d'une clio et d'entendre la voie des introjectés dire : tu regardes mais tu la conduis pas. Tu montes dans la clio ! Même si c'est à toi. C'est trop. Tu en veux toujours plus. C'est dangereux. Mais que vont penser les autres de toi ? Ce n'est pas convenable... et j'en passe des conneries de cette voix qui détruit vos vies, la voix de votre mère et de votre père, des générations passées de vos familles. Perso, je n'ai jamais entendu ces voix, donc j'ai conduit la R8 de la vie sans limitation... malheureusement la voix qui se fait entendre à l'intérieur de moi est beaucoup plus dangereuse que de simples injonctions sur la forme qui suffisent à créer une prison.

J'ai un copain qui me raconte récemment qu'il est peinard dans son jardin en France quand deux jeunettes passent en marchant sur la route à 20 mètres de lui. Il repère immédiatement une tatouée et l'autre bien sous tout rapport. Sa bite envoie le signal qu'elle irait bien déguster la tatouée qui dégage un truc animal... et tout aussi immédiatement se met en route l'enfer de la prison... ha non, elle n'est pas présentable. Regardes l'autre comment elle marche bien, comment elle a du style...

Ce conflit est éternel. J'ai appris à Bangkok en observant les hommes devant le pot de confiture. Ils essayaient un soir de satisfaire ce qu'ils leur faisaient plaisir, mais invariablement les engagements long terme ou sérieux convenaient en priorité à leurs introjectés... et à la fin, 75 ans, sur leur lit d'hôpital... que disent ils TOUS ? (et là, je parle pas quand ils sont avec les copains en mode instagram ma vie est parfaite, mais quand ils sont face à la mort et que la question est vraiment posée)... Que jamais ils auraient du choisir ce conjoint...

Moi je dis : mais pourquoi donc n'ont ils pas défié maman et ne sont ils pas aller baiser la tatouée putain... la chaudasse qui pue la bite. C'est celle là qui va délivrer de la valeur. L'autre, c'est une casse burne qui fera la planche au lit toute la vie, tout ça juste pour faire un bébé ???? Quelle erreur stratégique ! C'est en plus un abonnement à vie aux films de boules. Et là... y a toujours le droit à la phrase éternelle... Maman m'a aimé, j'ai eu une enfance heureuse...  je veux fonder une famille... le truc qui colle jamais avec la réalité des choix hahahaha ! Maman m'a aimé du coup je choisis une femme qui va me faire chier toute ma vie, une fois l'année 10 dépassée !

C'est comme ce youtubeur célèbre qui m'expliquait que (bien sûr) lui aussi avait reçu de l'amour dans son enfance, qu'il n'avait pas été torturé comme moi... et le mec parallèlement a dédié sa vie au contrôle et aux routines infernales faisant de lui un robot. Moi qui a été (torturé), je vis en lâcher prise permanent, sans mental sur mon dos pour me freiner. Et il paraît que vraiment je n'ai pas de chance dans la vie... alors quand j'ai posé la question. Mais si tu contrôles, pourquoi ? Qu'est ce qui te fait aussi peur pour que tu en sois rendu dans cet enfer de toutes tes règles (qu'il vend en plus à des milliers de mecs qui ont envie d'expérimenter la torture de la vie routinière) ? Quel chaos as tu besoin de dominer ? Pourquoi se rassurer ? Qui t'a imposé un environnement de vie qui t'a amené à conclure que la meilleure réponse était le contrôle maladif ?... la réponse fut qu'il ne m'a jamais reparlé hahahaha... (hé oh, Dereeper, on touche pas à maman !)

Ou alors je pourrais parler de ce mec richissime de Panama City que je rencontrais environ 2 fois par mois depuis un an qui m'expliquait que son bonheur dépendait de l'état émotionnel de sa femme, de sa fille, de sa soeur et de sa mère. Son père est décédé et franchement, c'est lui qui foutait la merde dans la famille. C'est quelque part mieux qu'il ne soit plus là même si c'est gênant à reconnaitre... Je lui ai posé une seule question : et sinon, toi dans la vie, c'est quoi qui te rend heureux ? Qu'aimes tu faire ? A quoi tu tiens vraiment ? Sa réponse fut : je n'ai pas passé plus d'une heure à me poser cette question. Je n'ai pas le temps (le mec pèse 15 ou 20 millions de USD et il n'a pas le temps de réfléchir à ce qui compte pour lui et il préfère dépendre de l'opinion des femmes pour savoir si tout va bien, alors qu'une femme change plus vite de tendance que le nasdaq déjà bien volatile !). Et comme je lui ai posé cette question chiante qu'il n'avait pas le temps de poser... devinez quoi ? Il ne m'a jamais reparlé depuis 7 mois ! (hé oh, Dereeper, on touche pas au féminin sacré grand victime de la testostérone !)

Il y a deux jours. Je rencontre un pote que j'aime beaucoup. On discute de ses soucis. Il a de l'ADN à recoder au menu lui aussi, il en chie grave et surtout, ca s'est propagé à son corps le débat de maman avec un gros pépin au coeur qui marche plus qu'à 50% à 40 ans, oppressé par le chantage à la culpabilité. Il est mon chouchou alors je lui chauffe jamais la gueule même si j'en pense pas moins concernant sa délicieuse épouse droguée et picolarde et chaude comme la braise ! C'est un démon. Il me répond : j'aime ca (après avoir parlé deux heures de sa souffrance intérieure). MOI AUSSI j'aime les démons au lit hahaha... Et il ajoute : ce qui est extraordinaire avec elle, c'est que c'est la seule qui a réussi à connecter avec ma mère. Elles se ressemblent... je ferme ma gueule... mais le soir quand même, vu qu'il m'a demandé de l'éclairer sur son enfer... j'envoie quelques messages... On est d'accord que ta femme est un démon. OUI. Tu m'as dit qu'elle ressemblait beaucoup à ta mère. OUI. Tu m'as dit que tu souffrais beaucoup du chantage par culpabilité. OUI. Que tu es prêt à tout pour changer et vivre une vie sans souffrance. OUI. Si ta femme ressemble à ta mère et que ta femme est un démon, alors ta mère est un démon ?.... silence durable. Tout petit OUI. (la glissade démarre). Si ta mère est un démon, alors ta mère introjectée est un démon dispo 24h/24 pour te faire chanter avec des salades ? JE N'AVAIS PAS VU CELA SOUS CET ANGLE... Es tu certain que tu as envie de changer et d'arrêter de souffrir. Car si tu arrêtes vraiment avec la sauce culpabilité et le chantage, à ton avis, il va se passer quoi quand ta femme va jouer au même jeu, parce que elle le update système, elle l'aura pas... ? J'AI BESOIN DE REFLECHIR...  Prison prison prison...

Le coup de foudre, la passion amoureuse, la reproduction humaine ne peut pas avoir lieu sans les introjectés qui pipent les dés. Bien naïfs sont ceux qui croient le contraire. Essayez de baiser une femme qui déclenche les foudres de vos introjectés. Je le fais depuis deux ans ici. Il faut une vraie force pour s'imposer. 

Voilà la liberté à quoi elle ressemble messieurs... c'est comme les fromages maigres... du 0% !!!!

Charles

Lu 3989 fois Dernière modification le mardi, 20 juillet 2021 08:22

Voir tous les articles de